Cinéma Québécois

Quête

+

Raccord

Continuité d'un plan avec celui qui suit, c'est-à-dire que tout ce qui apparaît dans un plan (acteurs, objets, décors, etc.) doit se raccorder au plan suivant; idem pour la continuité entre deux scènes. Pour que le spectateur ait une impression de réalisme en regardant un film, il ne doit pas y avoir de faux raccords, sinon la « magie » du cinéma est rompue.

Un tournage se fait rarement dans l'ordre chronologique du scénario – pour des raisons de disponibilité des acteurs ou des lieux de tournage, ou encore parce que l'éclairage extérieur n'est plus adéquat. Le tournage du plan ou de la scène doit donc se poursuivre le lendemain ou des jours plus tard. La scripte (la script-girl, comme disent les Français) doit alors prendre tous les détails en note et s'assurer que les objets du décor sont à la même place lorsque le tournage reprendra, que l'éclairage est le même (même intensité, même couleur, même direction), que les vêtements et la coiffure des acteurs sont les mêmes. N'importe quel spectateur peut remarquer un faux raccord : un verre de vin qui se remplit et se vide d'un plan à l'autre sans que le personnage ait bu une seule goutte; la cigarette qui vient d'être allumée, puis qui est presque entièrement fumée dans le plan suivant; un personnage qui tourne son volant à gauche dans un plan, mais l'auto tourne à droite dans le plan suivant. Les raccords les plus difficiles à contrôler sont ceux qui impliquent les animaux. Le petit chien dans Le Magicien d'Oz semble donner un cours magistral sur la notion de faux raccord…

Termes

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :