Cinéma Québécois

Quête

+

La tête de Normande St-Onge

Genre(s)
Drame social
Support(s)
16 mm / 35 mm
Durée
116 m
Année de sortie
1975
Budget
400 000 $

Folie héréditaire ?
Normande St-Onge cache sa mère qu'elle a fait évader d'un hôpital psychiatrique. Mais Berthe Saint-Onge ne sort de son hébétude que pour critiquer sa fille. Un soir, après une fête qui finit mal, Normande se vide la tête, et dit enfin toutes ses vérités à cette famille qui la parasite. Accès de lucidité ou folie? Tandis que Berthe est ramenée à l'asile par son frère, Normande, hagarde, l'oeil fixe, commence à délirer...

La trinité « carlienne »
On retrouve dans La tête de Normande St-Onge les thèmes chers à Gilles Carle : l'exploitation – ici, de Normande par son entourage; les marginaux, et la famille où se reflète la réalité. Le tout soutenu par une femme forte, incarnée par Carole Laure, dont Carle filme amoureusement la nudité ou les extravagantes tenues.

Un nouveau couple en vue
C'est sur le plateau de La tête de Normande St-Onge qu'un jeune musicien prometteur, Lewis Furey fit la connaissance de Carole Laure, compagne et égérie de Gilles Carle. Un nouveau couple mythique allait se former.

Générique

Production : Pierre Lamy
Réalisation : Gilles Carle
Scénarisation : Gilles Carle, Ben Barzman
Direction photo : François Protat, Michel Brault
Montage : Gilles Carle, Avdé Chiriaeff
Prise de son, conception sonore : Henri Blondeau
Musique : Lewis Furey
Interprètes : Carole Laure, Raymond Cloutier, Reynald Bouchard, Carmen Giroux, Gaétan Guimond, Renée Girard, J.Léo Gagnon, Anne-Marie Ducharme

Prix et honneurs

Primé aux Gala des Génie de Toronto

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :