Cinéma Québécois

Quête

+

La plante humaine

Genre(s)
Film d'animation / documentaires
Support(s)
DVD
Durée
110 m
Année de sortie
1996

Le pouvoir perturbateur des images
La lecture, les visites à la bibliothèque où il travaillait jadis et quelques heures de télévision suffisent au bonheur quotidien de monsieur Michel, un veuf retraité qui vit avec son chien Léonard. Mais cette tranquille routine se transforme en cauchemar, par l'assaut d'images en provenance de la télévision, montrant les turbulences qui secouent le monde. Monsieur Michel bascule alors dans le rêve où il tente de donner un sens à ces images. Ce monde imaginaire, peuplé de griots, de rabbins et d'autochtones, incarnant tour à tour une partie de la sagesse humaine, apportera des lumières apaisantes dans son esprit surchauffé.

Archives, acteurs et animation
La plante humaine est le premier long métrage d'animation produit par l'ONF, genre que la vénérable institution et le réalisateur Pierre Hébert ont grandement contribué à enrichir. Ainsi, quand Monsieur Michel vit, subit et souffre, il est dessiné. Quand il regarde la télévision, ce sont de vraies images d'actualité qu'il voit. Mais quand Monsieur Michel voyage en imagination, c'est le grand Michel Lonsdale qui l'incarne, et cela nous emmène « on location », de Montréal à Paris en passant par le Burkina Faso. Pierre Hébert a réalisé ce mélange de techniques à sa manière non conventionnelle, sur une trame musicale de Robert M. Lepage.

Signification de la plante humaine
La plante humaine , titre tiré de l'œuvre de l'écrivain Julien Gracq, évoque le lien vital qui lie l'humain au reste du monde. C'est ce monde turbulent des années 1990, marqué par la première guerre du Golfe persique, que cherche à comprendre Monsieur Michel. Parmi tous les sages qui enrichissent la réflexion du gentil retraité, apparaît Ignacio Ramonet, le rédacteur en chef du Monde diplomatique et phare de la gauche.

Générique

Production : Yves Leduc, Freddy Denaës
Réalisation : Pierre Hébert
Scénarisation : Pierre Hébert , Anne Quesemand
Montage : Fernand Bélanger
Prise de son : Claude Beaugrand
Musique : Robert M. Lepage
Interprètes : Philippe Lefait, Marc-Alain Ouaknin, Ignacio Ramonet, Agnès Stacke, Dai Sijie

Prix et honneurs

Primé au Festival international du film sur l'environnement de Bodrum, en Turquie, par l'Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) et la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et aux Rendez-vous du cinéma québécois.

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :