Cinéma Québécois

Quête

+

Contre toute espérance

Genre(s)
Drame
Support(s)
DVD / 35 mm
Durée
88 m 38 s
Année de sortie
2007
Budget
3,3 M $

L'acharnement du destin
Des policiers arrêtent une forcenée qui vient de décharger une arme à feu sur la façade d'une maison luxueuse. Chez elle gît le cadavre de son mari. L'enquêteur doit s'expliquer le geste de cette femme en état de choc, qui a perdu l'usage de la parole. On apprendra que depuis plus de 20 ans, Réjeanne était téléphoniste pour une multinationale. Après qu'elle ait perdu son emploi au cours d'un licenciement massif, son mari, Gilles, a été frappé par un accident vasculaire cérébral qui l'a laissé aphasique. Réjeanne a dû alors travailler pour deux, cumulant les emplois précaires et mal payés qui ne lui permettaient pas de conserver la maison à laquelle elle était si attachée. Le couple a dû s'installer en ville dans un petit appartement où Gilles s'est peu à peu coupé de tout, malgré le dévouement et l'amour de sa femme, la sollicitude d'un vieil ami. Au terme de ce long glissement dans le désespoir, Réjeanne s'était attaquée à la maison du président de l'entreprise qui l'avait congédiée. Voilà l'histoire de la folle muette. Mais Réjeanne finira par retrouver la parole, dans une église, où elle implore Dieu de l'aider.

Deuxième film sur les vertus théologales
Après La neuvaine , portant sur la foi, le réalisateur Bernard Émond nous présente le deuxième volet de sa trilogie sur les vertus théologales. C'est le film consacré à l'espérance, dernier recours des malheureux. Il y distingue la fatalité d'origine « divine » comme la maladie qui frappe sans prévenir, de la tragédie d'origine humaine, comme le licenciement massif des travailleurs d'une multinationale, assorti d'une prime de 13 millions de dollars à son dirigeant. La conclusion de la trilogie, titrée Les fins dernières, abordera le thème de la charité.

Générique

Production : Bernadette Payeur
Réalisation : Bernard Émond
Scénarisation : Bernard Émond
Direction : Sylvie De Grandpré
Montage : Louise Côté
Prise de son : Marcel Chouinard
Direction artistique : Gaudeline Sauriol
Direction de la photographie : Jean-Claude Labrecque
Costumes : Sophie Lefebvre
Musique : Robert M. Lepage
Distribution : Guylaine Tremblay, Guy Jodoin, Gildor Roy, Annick Bergeron, Céline-Marie Bouchard, Martin Champ agne, Caroline Dardenne, Jasmine Dubé, René-Daniel Dubois, Carmen Ferlan, Évelyne Gélinas, Yael Guazo, Josée Guindon, Serge Houde, Carmen Sylvestre

Prix et honneurs

Primé aux Jutra, au Festival international du film de Locarno (Suisse), au Festival international du film de Toronto, au Festival international de cinéma de Pusan (Corée du Sud), au Festival international du film de Gand (Belgique), au Festival international du film de Stuttgart (Allemagne), au Festival international du film de Denver (États-Unis), Primé au Festival international du film de Göteborg (Suède) et aux Rendez-vous du cinéma québécois

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :