Cinéma Québécois

Quête

+

Les aventuriers du timbre perdu (Tommy Tricker and the Stamp Traveller)

Genre(s)
Aventures pour enfants
Support(s)
35 mm
Durée
101 min. 35 sec
Année de sortie
1988
Budget
2 700 512 $

Pour l'amour des timbres

Montréalais, Ralph, comme son père, est un ardent philatéliste. Sa sœur Nancy entre un jour en possession d'un mystérieux album avec des timbres sans valeur, mais qui contient dans sa reliure une mystérieuse formule permettant de voyager partout sur un timbre, ce qui doit permettre d'entrer en possession d'un album assemblé en 1928 et déposé en Australie. Mais c'est sans compter sur Tommy «le farceur», un copain de l'école,  qui mêle les cartes et envoie Ralph en Chine, à Hangzhou. Ce dernier s'y fait des amis et trouve le moyen de prendre «la poste» (sur un nouveau timbre) vers l'Australie. Il y retrouve Tommy qui a essayé de le filouter, mais finalement les deux peuvent revenir à Montréal, en possession d'un album contenant des séries de timbres inestimables.

Une ouverture sur le monde

Il s'agit ici du septième des Contes pour tous, série produite par Rock Demers. Ces films doivent être porteurs de valeurs que toutes les familles du monde pourraient endosser. Avec Les aventuriers du timbre perdu, le héros est confronté à des cultures aussi différentes que celle de la Chine, bien illustrée dans sa nourriture, sa musique, ses rues, son tai chi, ses cerfs-volants, ses dragons, etc., que celle de la faune de l'Australie. Mais il ouvre aussi à la compréhension de situations sociales différentes à Montréal, car le «méchant» Tommy, vit dans une famille nombreuse et pauvre abandonnée par le paternel. Ses camarades qui vivent dans une banlieue cossue apprennent petit à petit à lui pardonner ses petits délits.

Pour les amateurs de musique

Les sœurs McGarrigle ont composé la musique du film. Rufus Wainwright, le fils de Kate, qui n'a guère plus de 12 ans, y joue un jeune passionné de musique et il y chante ce qui est probablement une de ses premières compositions. Sa sœur Martha interprète la chanson finale.

Générique

Production : Rock Demers
Réalisation : Michael Rubbo
Scénarisation : Michael Rubbo
Montage : André Corriveau
Musique : Anna, Jane et Kate McGarrigle
Photographie : Andreas Poussson
Son : Yvon Benoit
Direction artistique : Vianney Gauthier

Interprètes : Lucas Evans, Anthony Rogers, Jill Stanley, Andrew Whitehead, Paul Popowich, Han Yun

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :