Cinéma Québécois

Quête

+

Monica la Mitraille

Genre(s)
Film de gangsters
Support(s)
35 mm
Durée
122 minutes
Année de sortie
2004
Budget
7 375 000 $

Une enfant précoce

Monica la Mitraille reconstitue la vie adulte de Monique Sparvieri qui est née en 1939 dans une famille pauvre du Centre-Sud de Montréal. Dès ses 13 ans, elle commence à faire de la prostitution dans le Red Light, le quartier voisin où foisonnent les clubs de nuit et où se retrouve tout ce que Montréal compte de pégreux. C'est avec l'un d'eux qu'elle se marie, un anglophone. Mais il l'abandonne au moment où elle est enceinte de son deuxième enfant. Avec un nouvel amant, voleur de banques, elle se met à participer à ses coups. Quand il est arrêté et incarcéré, elle s'acoquine avec un autre casseur et fait des coups de plus en plus audacieux. C'est à ce moment que des journalistes la surnomment Monica la Mitraille. Elle est abattue par un policier lors d'un vol en 1967. Elle n'a que 28 ans.

«Je vous parle d'un temps…»

Le récit du film s'échelonne sur une douzaine d'années, du milieu des années 1950 jusqu'en 1967. À cette époque, Montréal est encore une ville où la pègre contrôle les nombreuses boîtes de nuit et elle est réputée pour le nombre record de vols de banques, surtout dans les Caisses populaires Desjardins. Dans les milieux criminels comme dans la haute société, les deux solitudes ont leur frontière, la rue Saint-Laurent, ce qui n'est pas sans provoquer des guerres de territoires. S'il est facile de recréer en studio les habitations et l'atmosphère des clubs, il l'est moins de tourner des scènes de rues, nécessaires pour les vols et les poursuites. Avec des cadrages rigoureux, le réalisateur réussit à évoquer le Montréal d'il y a 50 ans. Céline Bonnier interprète Monica avec beaucoup de fougue. On y voit aussi la société pauvre dont l'héroïne tente de s'échapper et dont elle veut préserver ses enfants.

Générique

Production : Luc Martineau, Lorraine Richard
Réalisation : Pierre Houle
Scénarisation : Luc Dionne, Sylvain Guy
Photographie : Éric Cayla
Montage : Gaétan Huot
Musique : Michel Cusson
Son : Marcel Pothier
Direction artistique : Marc Ricard
Costumes : Michèle Hamel

Interprètes : Céline Bonnier, Frank Schorpion, Isabelle Blais, Rémy Girard,
Anna Casabone, Patrick Huard, Roy Dupuis, Marc Labrêche, Mario Jean.

Prix et honneurs

2004 : Prix de la meilleure adaptation aux scénaristes Sylvain Guy et Luc Dionne

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :