Cinéma Québécois

Quête

+

C'est pas moi, je le jure!

Genre(s)
Drame psychologique
Support(s)
35 mm
Durée
105 minutes
Année de sortie
2008
Budget
4 700 000 $

L'enfance perturbée

Gaffeur, hyperactif, suicidaire pour attirer l'attention et très «malcommode», Léon Doré, 10 ans, est sauvé de justesse de sa pendaison par sa mère. Les années précédentes, il avait presque perdu la vie dans la piscine et dans un congélateur. En cet été de 1968, sa maman quitte le foyer pour s'en aller en Grèce faire de la peinture, incapable de s'entendre avec un mari qui veut sauver le monde, mais qui ne se préoccupe pas assez de ses proches. L'enfant exprime son dérarroi en faisant les quatre cents coups. Imaginatif, il multiplie les coups pendables, il vandalise la maison du voisin parti en vacances, ment à tout le monde, tiraille la petite voisine, part avec son baluchon, tente de se suicider en sautant d'un pont..

Une reconstitution des années 1960

L'équipe de tournage réalise avec ce film une reconstitution minutieuse des années 1960. Costumes, accessoires, décors naturels, comportements, tout renvoie à cette période dynamique et en apparence heureuse. Mais les drames couvent derrière les portes. Chaque séparation de parents est un drame d'autant plus fort pour les enfants qu'elle est rare et que les papas n'ont pas encore appris à assumer des tâches ménagères.

La famille Hébert

Bruno Hébert, écrivain et fils de Jacques Hébert (personnage important des lettres et de la politique) a publié deux romans, C'est pas moi, je le jure et Alice court avec René, dont la trame comporte beaucoup d'éléments autobiographiques. Ces deux romans de jeunesse ont servi à la scénarisation de C'est pas moi, je le jure … que Philippe Falardeau a scénarisé et tourné. Sur ces mêmes éléments, sa sœur Isabelle a scénarisé …Maman est chez le coiffeur que Léa Pool a réalisé presque en même temps, mais donnant le premier rôle à la sœur ainée âgée de 12 ans.

Générique

Production : Luc Dery, Kim McGraw
Réalisation : Philippe Falardeau
Scénarisation : Philippe Falardeau
Montage : Frédérique Broos
Musique : Patrick Watson
Photographie : André Turpin
Direction artistique : Jean-François Campeau
Costumes : Francesca Chamberland

Interprètes : Antoine L'Écuyer, Catherine Faucher, Daniel Brière, Suzanne Clément, Gabriel Maillé

Prix et honneurs

2009 : Prix Jutra à André Turpin pour la photographie
2009 : Festival de Berlin : Ours de Crystal du meilleur long métrage pour jeune public, et le Grand Prix Deutsches Kinderhilfswerk, remis par un jury de professionnels.

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :