Cinéma Québécois

Quête

+

Nouvelle-France

Genre(s)
Drame historique
Support(s)
35 mm
Durée
142 min
Année de sortie
2004
Budget
33 000 000 $

Une romance sur fond d'histoire

François le Gardeur, jeune aventurier, tombe amoureux de Marie-Loup Carignan, belle jeune veuve remariée à un homme violent. Quand celui-ci meurt mystérieusement, Marie-Loup est accusée de sorcellerie et, condamnée, elle sera pendue, mais François parvient à s'enfuir. Le récit s'inspire librement de l'histoire réelle de Marie-Josephte Corriveau, qui a été pendue en 1763 pour le meurtre présumé, mais jamais prouvé de ses deux maris consécutifs. Cela se passe au moment de la Conquête (1759-1763), quand les Français abandonnent la Nouvelle-France aux Anglais. Diverses péripéties de ce moment historique crucial sont rappelées. «Le projet était de faire un film populaire. De faire comme beaucoup de films européens ou américains, où on se sert souvent d'événements historiques pour parler d'autres choses.» (Jean Beaudin)

Une superproduction internationale

Le Québec, la France et l'Angleterre sont partenaires dans cette coproduction de 35 millions de dollars, tournée en deux langues. Une telle coproduction implique que le montant investi par les partenaires étrangers soit dépensé dans chaque pays au prorata de son investissement. Cela explique qu'on retrouve au générique (le plus long de tous les films québécois) beaucoup de grosses pointures comme Gérard Depardieu, Irène Jacob, Tim Roth, etc. Une chanson finale, texte de Luc Plamondon et musique de Patrick Doyle, interprétée par Céline Dion, résume la romance. Les mauvaises langues disent que l'argent se retrouve davantage dans les poches de Depardieu et autres vedettes internationales que sur l'écran. Car la reconstitution historique souffre de multiples lacunes, selon plusieurs critiques. Les producteurs misaient beaucoup sur une diffusion à l'étranger, laquelle n'a pas fonctionné du tout. Au Québec, Nouvelle-France n'a eu qu'un peu plus de 300 000 spectateurs.

Générique

Générique

Production : Richard Goudreau, Samuel Hadida, Robert Sidaway
Réalisation : Jean Beaudin
Scénarisation : Pierre Billon
Direction photo : Louis de Ernsted
Montage : Yves Langlois, Jean-François Bergeron
Prise de son : Claude La Haye
Direction artistique : Jean-Baptiste Tard
Costumes : François Barbeau, Francis Peloquin
Musique : Patrick Doyle

Interprètes : Noémie Godin-Vigneault, David La Haye, Juliette Gosselin, Sébastien Huberdeau, Gérard Depardieu, Bianca Gervais, Tim Roth, Vincent Perez, Irène Jacob, Pierre Lebeau

Prix et honneurs

2005 : Prix Jutra des meilleurs costumes à François Barbeau

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :