Cinéma Québécois

Quête

+

Anastasie oh ma chérie

Genre(s)
Drame psychologique
Support(s)
16 mm
Durée
34 minutes
Année de sortie
1977

Échapper à son destin

Mal dans sa peau et voulant échapper à la violence faite aux femmes, Anastasie s'enferme dans un appartement après avoir quitté mari et enfant. Des policiers viennent pour l'amener à l'hôpital. Comme elle reste complètement passive, ce sont eux qui l'habillent, avec sa plus belle robe, et la maquillent. Le verdict du médecin qui l'accueille : schizophrénie avec tendance à la catalepsie, par réflexe d'autodéfense… Lui-même, plus moins schizophrène,  trouve que l'on vit dans un pays de fous. Finalement, Anastasie repart et elle marche seule jusque dans une forêt.

Le début d'une œuvre

Pour Baillargeon, c'est le début d'une carrière où domine le thème des relations entre les hommes et les femmes, dans une perspective féministe.

«Notre planète survit encore et s'accroche avec un acharnement débilitaire à son dieu homosexuel-mâle et misogyne. Dans ce patriarcat qui dégénère, tous les hommes sont des pimps médaillés-violeurs-à-qui-mieux-mieux et toutes les autres des putains. Certaines femmes, pures et rigoureuses, enfermées dans leur mystère féminin, hurlent silencieusement. Anastasie mon héroïne chérie, égarée d'une autre étoile, est de celles-là. » (Paule Baillargeon)

Générique

Production : Lise Lafontaine
Réalisation : Paule Baillargeon
Scénarisation : Paule Baillargeon
Montage : Babalou Hamelin
Musique : Yves Laferrière
Photographie : Jean-Charles Tremblay
Son : Serge Beauchemin
Direction artistique : Catherine Brunelle, Marie Ouellet
Costumes : Louise Jobin

Interprètes : Han Masson, Gilles Renaud, Pierre Curzi, Claude Laroche, Gilbert Sicotte, André Forcier.

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :