Cinéma Québécois

Quête

+

De père en flic

Genre(s)
Comédie policière
Support(s)
35 mm
Durée
107 min
Année de sortie
2009
Budget
6 700 000$
Box-Office Québécois
10 400 000

 

D'un documentaire à une fiction
En visionnant à la télévision un documentaire racontant une séance de thérapie en campagne pour des pères et leurs fils vivant des situations problématiques, Émile Gaudreault a eu l'idée d'en faire le point de départ d'une comédie qui ne craindrait pas de présenter aussi beaucoup d'émotions. Avec le scénariste Ian Lauzon, les idées ont jailli et une histoire riche en rebondissements possible s'est élaborée. 

Sauver un collègue et se sauver soi-même
Jacques Laroche, baby-boomer et policier vedette, mais de la vieille école, dirige la section qui s'attaque aux motards criminels. Son fils Marc est aussi devenu policier, sous les ordres de son père, mais les relations sont plus que tendues entre les deux. Pour sauver un collègue detenu en otage par les motards, ils doivent tenter de retourner leur avocat. Comme celui-ci se retrouve avec son fils rebelle pour participer à «Aventure père-fils», session d'une semaine que dirige un psychologue en campagne, ils participent aussi à la rencontre. Ils réaliseront évidemment leur objectif. Mais plus important encore, l'exercice sera une excellente thérapie pour les deux.

Les relations père-fils
Les problèmes intergénérationnels forment une trame importante dans beaucoup de films québécois, le plus souvent chez les hommes. Les règlements de comptes entre pères absents et fils frustrés ne manquent pas. Un sommet avait été atteint dans le court métrage Les mots magiques de Jean-Marc Vallée, réalisateur du renommé C.R.A.Z.Y., qui abordait aussi ce problème. De père en flic ajoute des pièces d'anthologie à ce thème.

Trouver le bon ton
Dès le point de départ, les auteurs écrivaient en fonction des deux comédiens principaux, Michel Côté et Louis-José Houde. Leur stature et leur réputation comme acteur de comédie et comme humoriste étant déjà bien établies, de nombreuses possibilités de gags s'offraient. On leur a ajouté une impressionnante brochette de comédiens. Dans sa réalisation, Gaudreault alterne entre les scènes visuellement très drôles et celle où surgit beaucoup d'émotion.

 

Générique

 

Production : Daniel Louis, Denise Robert pour Cinémaginaire

Réalisation : Émile Gaudreault

Scénarisation : Émile Gaudreault, Ian Lauzon

Montage : Jean-François Bergeron

Musique : FM Le Sieur

Photographie : Bruce Chun

Décors : Josée Arsenault, Elise Deblois

Costumes : Ginette Magny
Interprètes : Michel Côté, Louis-José Houde, Rémy Girard, Caroline Dhavernas, Patrick Drolet, Robin Aubert, Sylvie Boucher, Luc Senay, Pierre Collin, Normand D'Amour, Patrice Coquereau, Jean-Michel Anctil, Sébastien Huberdeau, Joachim Tanguay, Jonathan Gagnon, JiCi Lauzon, Clermont Jolicoeur.

 

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :