Cinéma Québécois

Quête

+

Le bonheur c'est une chanson triste

Genre(s)
chronique
Support(s)
DVD / 35 mm / VHS
Durée
84 min
Année de sortie
2004

Demandez à n'importe qui…
Après avoir quitté son emploi en publicité, Anne-Marie trouve une caméra dans un parc et se met à interviewer les passants sur leur conception du bonheur. Quelques-uns répondent de bonne grâce, d'autres fuient, tous sont accablés par la canicule montréalaise. Anne-Marie rencontre aussi, par hasard, son ancien amant, désormais père et divorcé, et ensemble ils réfléchissent à cette importante question.  Après avoir retrouvé l'homme qui avait égaré sa caméra, Anne-Marie retourne à son métier.

Caméra prétexte
En trouvant une caméra, il ne vient pas à Anne-Marie l'idée de faire un film, mais plutôt d'entrer en contact avec des étrangers, en utilisant la caméra comme prétexte. Autrement, on n'arrête pas les gens dans la rue pour leur demander ce que signifie pour eux le bonheur. Faussement amateur, Le bonheur c'est une chanson triste, second long métrage de François Delisle (Ruth, 1994, Toi, 2007) repose sur des professionnels confirmés, comme les actrices Anne-Marie Cadieux et Micheline Lanctôt, ou la monteuse Pascale Paroissien.

Générique

Production : François Delisle, Production Films 53/12
Réalisation : François Delisle
Scénarisation : François Delisle
Direction photo : Édith Labbé
Montage : Pascale Paroissien
Prise de son, conception sonore : Marcel Chouinard
Direction artistique : Éric Bernard
Musique : Ève Cournoyer
Interprètes : Anne-Marie Cadieux, Miro, Frédérick de Grandpré, Kent McQuaid, Boucar Diouf, Luc Proulx, Micheline Lanctôt

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :