Cinéma Québécois

Quête

+

On est au coton

Genre(s)
Documentaire
Support(s)
DVD / 16 mm / VHS / Vidéo 1/2" BETAMAX
Durée
158 m 33 s
Année de sortie
1976

Les dessous du coton
Portrait de l'industrie du textile, qui emploie le plus grand nombre de travailleurs québécois en cette fin des années 1960. On y découvre de piètres conditions de travail, des luttes syndicales féroces et des maladies industrielles graves, comme la surdité ou des troubles respiratoires. Et quand les usines ne sont plus rentables, elles ferment, tant pis pour les familles qu'elles font vivre. Et devinez quoi : le patron de la compagnie est à Montréal, et il est anglais. Le lot du peuple canadien-français, à cette époque, c'est l'emploi précaire, pénible et mal rémunéré.

34 ans de censure pour 14 minutes
Denys Arcand passe deux ans à recueillir les témoignages des patrons aussi bien que des ouvriers syndiqués, avant d'en arriver à un montage final de 173 minutes. Puis, il le présente à M. King, le président de la compagnie, qui avait ouvert son usine au cinéaste et qui lui avait accordé des entrevues. Devant les images accablantes des conditions des travailleurs, il refuse d'être associé au film et Arcand doit en couper 14 minutes : celles où M. King apparaît. En dépit de ces coupes, l'ONF censura le film pendant six ans avant de consentir à sa sortie discrète. En 2004, longtemps après la mort de M. King, son fils donna son accord à la restauration du film dans son intégralité, avec la participation de son père : le portrait qu'on en faisait n'était pas si mauvais après tout. Et depuis le temps, bien des Québécois étaient devenus patrons, eux aussi.

La revanche d'Arcand
Censuré pour la force des images qu'il avait tournées dans la réalité, Arcand était bien résolu à passer certains des messages que contenait son documentaire interdit. C'est dans la fiction qu'il le fera, en intégrant mot pour mot au scénario de son long métrage Gina (1974) des témoignages recueillis dans On est au coton . Tant qu'il s'agissait de fiction!

Générique

Production : Marc Beaudet, Guy L. Coté, Pierre Maheu
Réalisation : Denys Arcand
Montage : Pierre Bernier
Prise de son : Serge Beauchemin
Interprètes : Denys Arcand, Jean-Paul Beaudry, Carmen Bertrand, Jean-Jacques Bertrand, Robert Bourassa, Gérard Dion, Jacques Girard, Edward F. King, Claude Lemelin, Marc Lettre, Madeleine Parent, Jean-Luc Pépin, Marcel Pépin, Bertrand Saint-Onge, R. Tremblay, Georges Vaillancourt

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :