Cinéma Québécois

Quête

+

L'assassin jouait du trombone

Genre(s)
comédie policière
Support(s)
DVD / 35 mm / VHS
Durée
100 min
Année de sortie
1991
Budget
2 215 000 $

Le rôle ingrat de l'innocent
Déçu par le cinéma, où son physique ne lui attirait que des rôles de brigand, Augustin Marleau est devenu gardien de sécurité pour s'isoler du monde. Mais une nuit, le comédien raté doit résoudre une série de meurtres perpétrés dans le studio de production qu'il garde, et dont tous les indices l'accablent. Avec la police à ses trousses, le pauvre homme est dépassé par les événements, mais sa fille de 14 ans, qui est débordante d'intelligence, vient à sa rescousse. Fait à signaler : l'insaisissable meurtrier semble annoncer chacun de ses méfaits par un air de trombone langoureux.

Hitchcock pour enfants
L'assassin jouait du trombone est le deuxième long métrage réalisé par Roger Cantin, scénariste de La guerre des tuques. L'idée de cette comédie policière pour la famille germait depuis 15 ans dans l'esprit de Cantin, qui a eu du mal à trouver du financement : le genre louffoque n'était guère prisé par l'Office national du film, à qui le scénario était initialement destiné. Les succès remportés par les films très fantaisistes d'Yves Simoneau et d'André Forcier, qui joue d'ailleurs le réalisateur incompris dans L'assassin…, ont peut-être ouvert la voie à Cantin. L'assassin jouait du trombone a été le film québécois le plus populaire en 1991. Cinq ans plus tard, l'éternel perdant Augustin Marleau (Germain Houde) et le fantasque Edouard Elkin (Marc Labrèche) connaissaient de nouvelles aventures dans La vengeance de la femme en noir.

Public cible : enfants et familles
Le succès de L'assassin jouait du trombone confirme le goût du public québécois pour les films destinés aux enfants et à la famille : le producteur Rock Demers est le grand nabad de cette industrie, avec sa série de Contes pour tous inaugurée par La guerre des tuques d'André Melançon, qui avait révélé le talent de scénariste de Roger Cantin. Celui-ci a réalisé La forteresse suspendue (2001) dans la même série.

Générique

Production : Franco Battista, Elizabeth Ann Gimber, Films Allegro
Réalisation : Roger Cantin
Scénarisation : Roger Cantin, Benoît Auger
Direction photo : Rodney Gibbons
Montage : Yves Langlois
Prise de son, conception sonore : Michel B. Bordeleau, Richard Nichol
Direction artistique : Richard Tassé
Costumes : Dominique Lemieux
Décors : Luc-Robert Archambault
Musique : Milan Kymlicka
Interprètes : Germain Houde, Anaïs Goulet-Robitaille, Julie Saint-Pierre, Marc Labrèche, Gildor Roy, Raymond Bouchard, Claude Desparois, France Castel, Marcel Leboeuf

Prix et honneurs

Primé au Festival International jeune public de Laon et Prix Séquence-Martini, donné par les rédacteurs de la revue Séquence lors de leur Gala annuel.

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :