Cinéma Québécois

Quête

+

La Gammick

Genre(s)
drame policier
Support(s)
DVD / 16 mm / 35 mm / VHS / BETAMAX
Durée
87 min
Année de sortie
1975
Budget
282 000 $

Les révélations d'un tueur à gages
François (Chico) Tremblay est un tueur québécois qui saisit l'occasion de s'enrichir en allant exécuter l'un des parrains de la mafia new-yorkaise, sur des renseignements fournis par un membre de la pègre montréalaise. Mais à son retour, Chico est lâché par ses pairs, qui craignent les représailles des Américains. Outré par cet abandon, Chico décide de se vider le cœur en dénonçant tous ses complices et en racontant sa vie à un animateur de radio qui tient une ligne ouverte pendant la nuit.

Un truand bien de chez nous
La gammick, mot qui signifie « combine » et qui désigne aussi le monde criminel québécois, est sorti en 1975 après être resté plus d'un an sur les tablettes de l'Office national du film avant que les salles acceptent de le projeter. C'est une époque de maturation de la société québécoise déclenchée par la Révolution tranquille. « La belle province » vient aussi de vivre l'expérience traumatisante de la Crise d'octobre de 1970, où des terroristes de chez nous voulaient se prouver qu'ils pouvaient faire la révolution aussi bien que les terroristes d'ailleurs. L'époque est également marquée par les audiences très médiatisées de la Commission d'enquête sur le crime organisé (CECO) qui ont révélé au grand public l'étendue des activités de la pègre québécoise. Dans ce contexte de violence ambiante, « Chico » accepte un « contrat » particulièrement risqué qui l'entraîne dans la cour des grands, occasion de prouver qu'un tueur québécois peut faire aussi bien qu'un collègue américain. En signant un film d'action, le réalisateur Jacques Godbout démontrait qu'une production québécoise pouvait être aussi divertissante que les films américains du même genre.  Inspiré d'un fait divers des années 1950, La gammick est aussi un drame social, sur le complexe d'infériorité des Québécois.

Générique

Production : Marc Beaudet, ONF
Réalisation : Jacques Godbout
Scénarisation : Pierre Turgeon, Jean-Marie Poupart, Jacques Godbout
Direction photo : Jean-Pierre Lachapelle
Montage : Werner Nold
Prise de son, conception sonore : Richard Besse
Musique : François Dompierre
Interprètes : Marc Legault, Dorothée Berryman, Gilbert Chénier, Denis Drouin, Pierre Gobeil, André Guy, Julien Poulin, Gilles Renaud, Serge Thériault

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :