Cinéma Québécois

Quête

+

La face cachée de la lune

Genre(s)
drame poétique
Support(s)
BETACAM / DVD / 35 mm / VHS
Durée
106 min
Année de sortie
2003

Frère raté, frère prospère
Philippe est un adolescent attardé de 42 ans qui défend sa thèse de doctorat sur le narcissisme de la conquête spatiale. Célibataire et insécure, il vivote en vendant par téléphone des abonnements au journal Le Soleil, où il subit les vexations de sa surveillante. Tout l'oppose à son cadet André, gai et extraverti, qui présente la météo à la télévision et qui considère son aîné comme un perdant chronique. Les deux frères sont chacun pour l'autre « la face cachée de la lune » : ils ne se comprennent pas. La mort de leur mère les pousse vers une difficile réconciliation. 

La face cachée du Moi
La face cachée de la lune est adapté de la pièce à succès du même titre. Comme sur la scène, Robert Lepage y joue les deux frères aux tempéraments opposés, chacun étant la face cachée de l'autre. Lepage, qui est né pendant l'année du Spoutnik, y évoque sa propre enfance, marquée par les hallucinations provoquées par la drogue, et aussi par la compétition entre Américains et Soviétiques pour la conquête de l'espace : ce sont les Russes qui les premiers ont placé une sonde en orbite autour de la lune, dont ils ont photographié la face cachée en 1959.  C'est la contribution des Russes qui intéresse surtout le doctorant Philippe. La face cachée de la lune est aussi un hommage de Lepage à sa ville natale de Québec : le réalisateur ne manque pas d'envoyer quelques piques humoristiques à l'adresse des Montréalais…

Le cinéma de demain
Robert Lepage a donné à sa pièce une dimension pleinement cinématographique, avec des images tournées en vidéo haute définition par le directeur photo Ronald Plante qui préfigurent du cinéma de demain. Le recours systématique aux effets spéciaux, tout décuplant les fantasmes esthétiques de Lepage, a permis des économies substantielles au tournage. Le goût de la technologie fait partie de la démarche artistique de Robert Lepage et l'un de ses producteurs, Daniel Langlois, fondateur de Softimage, est le principal mécène de l'art virtuel au Canada. Réalisé avec un budget relativement modeste, La face cachée de la lune donne beaucoup à voir.

Générique

Production : Bob Krupinski, Mario St-Laurent, Daniel Langlois et Robert Lepage, Media Principia et Films FCL
Réalisation : Robert Lepage
Scénarisation : Robert Lepage
Direction photo : Ronald Plante
Montage : Philippe Gagnon
Musique : Benoît Jutras
Interprètes : Robert Lepage, Céline Bonnier, Anne-Marie Cadieux, Richard Fréchette, Marco Poulin

Prix et honneurs

Primé au Festival international du film de Berlin, au Gala des prix Génie, au Festival de Namur et au Gala des prix Jutra à Montréal

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :