Cinéma Québécois

Quête

+

Un zoo la nuit

Genre(s)
drame
Support(s)
Film 16 mm / Film 35 mm / VHS
Durée
116 min
Année de sortie
1987
Budget
1 965 622 $

Mauvais garçon, bon fils
Après deux ans de prison pour trafic de drogue, où ses anciens associés se sont rappelés à son souvenir en envoyant un détenu le violer dans sa cellule, Marcel a du pain sur la planche. Dans son grand loft à la vue spectaculaire, son répondeur déborde de messages. Le temps presse car Marcel a beaucoup d'ennemis et il sait qu'il ne vivra pas vieux; en plus, deux policiers pourris le harcèlent pour récupérer la fortune et la cocaïne qu'il a cachées avant son incarcération. Mais ce dur au coeur tendre a deux urgences à régler : retrouver sa Julie, qui travaille dans les services sexuels, et faire la paix avec son père cardiaque avant qu'il ne soit trop tard. Le rapprochement est précipité quand son père lui-même le sort d'une situation dangereuse. Marcel veut faire plaisir à son père en réalisant le rêve de celui-ci : l'accompagner dans une partie de chasse. Pas le temps d'aller en forêt traquer l'orignal : un éléphant au zoo fera l'affaire. Le père et le fils s'étant prouvé leur affection réciproque, le vieux cardiaque peut partir en paix.

Une tragédie urbaine québécoise
Un zoo la nuit a été très remarqué en son temps par son esthétique baroque et l'ambition de ses émotions, d'un grand lyrisme. Par les excès de son premier long métrage, Jean-Claude Lauzon, cinéaste publicitaire, a donné une nouvelle pulsion au cinéma québécois : après lui, les jeunes cinéastes ont compris qu'ils pouvaient donner libre cours à leurs fantasmes et faire des films qui leur ressemblaient. Un zoo la nuit, qui a marqué le public québécois, n'a toutefois pas connu beaucoup de succès à l'étranger.

Générique

Production : Roger Frappier, Louise Gendron, Pierre Gendron, Les Productions Oz inc., ONF
Réalisation : Jean-Claude Lauzon
Scénarisation : Jean-Claude Lauzon
Direction photo : Guy Dufaux
Montage : Michel Arcand
Prise de son, conception sonore : Yvon Benoît
Direction artistique : Jean-Baptiste Tard
Costumes : Andrée Morin
Musique : Jean Corriveau, Bob Stanley
Interprètes : Roger Lebel, Gilles Maheu, Lynne Adams, Amulette Garneau, Anna-Maria Giannotti, Germain Houde, Denys Arcand, Lorne Brass, Corrado Mastropasqua, Jerry Snell

Prix et honneurs

Primé aux Génie, au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, au Festival international de Flandres, au Festival international du film de Toronto et au Festival des films du monde de Montréal

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :