Cinéma Québécois

Quête

+

Un dimanche à Kigali

Genre(s)
drame
Support(s)
DVD / 35 mm
Durée
119 min
Année de sortie
2006

Québécois témoin des massacres
Au printemps de 1994, le journaliste québécois Bernard Valcourt est au Rwanda pour y réaliser un reportage sur le sida. Il loge à l'Hôtel des Mille Collines, rendez-vous luxueux des expatriés, où il s'éprend de Gentille, qui y travaille comme serveuse. Quand commence le massacre des Tutsis, Valcourt et Gentille sont séparés. Le Québécois ne retrouvera son amoureuse qu'après que celle-ci ait subi dans sa chair le martyr de son peuple.

Les Rwandais reconstituent le massacre
Un dimanche à Kigali a été tourné dix ans après le génocide qui a fait près d'un million de morts. Étonamment, le film a été tourné sur les lieux mêmes de ces événements tragiques, qui y ont été reconstitués avec la pleine participation d'une population qui est encore loin d'avoir guéri ses plaies.

L'horreur est proche
Bien des Québécois ont connu le Rwanda, ancienne colonie belge, avant, pendant et après le génocide de 1994. Par leur occupation raciste, les colons belges y ont alimenté la haine entre les deux ethnies du pays, qu'ils ont abandonnées à leur pauvreté extrême. Dans les années 1980, le sida est venu s'ajouter à tous ces fléaux. Absent du Rwanda pendant les massacres, le journaliste Gil Courtemanche y avait néanmoins ses habitudes, et connaissait d'assez près ce pays pour donner à son roman Un dimanche à la piscine à Kigali, qui a inspiré le film de Robert Favreau, des détails d'une étonnante précision sur leurs préparatifs. Il y décrit aussi le général Roméo Dallaire, commandant impuissant d'une force dérisoire de l'ONU, en termes assez durs. On peut lire dans le personnage désabusé de Bernard Valcourt, amoureux d'une jeune femme dont il a l'âge d'être le père, un reflet autobiographique du romancier.

Générique

Production : Lise Lafontaine, Michel Mosca, Les Productions Équinoxe
Réalisation : Robert Favreau
Scénarisation : Robert Favreau, Gil Courtemanche - D'après le roman de
Gil Courtemanche — Un dimanche à la piscine à Kigali
Direction photo : Pierre Mignot
Montage : Hélène Girard
Prise de son, conception sonore : Claude LaHaye, Hans Peter Strobl, Marie-Claude Gagné
Direction artistique : André-Lyne Beauparlant
Costumes : Michèle Hamel
Musique : Jorane
Interprètes : Luc Picard, Fatou N'Diaye, Céline Bonnier, Luck Mervil, Maka Kotto, Louise Laparé, Fayolle, Léonce Ngabo, Eric Kabanda, Geneviève Brouillette, Jean de la Paix Hategekimana, Vincent Bilodeau…

Prix et honneurs

Primé au Festival international du film de Marrakech, au Festival des films francophones du Manitoba, aux Prix Génie (Toronto) et aux Prix Jutra

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :