Cinéma Québécois

Quête

+

Les États-Unis d'Albert

Genre(s)
comédie fantaisiste
Support(s)
DVD / Film 35 mm / VHS
Durée
91 min
Année de sortie
2005

Sur les traces de Valentino
Nous sommes en 1926. Rudolph Valentino vient de mourir. Albert Renaud, acteur canadien-français de 25 ans, part pour Hollywood dans le but de lui succéder. Avant de partir, son vieux professeur de théâtre, Jane Pickford, lui donne une recommandation pour sa nièce, la célèbre Mary Pickford. Elle lui offre aussi un costume d'Arabe identique à celui que portait Valentino dans son dernier film. Comme cadeau d'adieu, Albert consent à lui donner un baiser, et la vieille en meurt de plaisir. Dans le train pour Los Angeles, Albert s'éprend de Grace, une féministe mormone qui milite pour la polyandrie et qui lui propose d'être son premier mari. Tourmenté par le fantôme de la vieille Pickford qui est amoureuse de lui, expulsé du train par un caméraman jaloux, Albert se retrouve en plein désert, où il rencontre Jack Dekker, un golfeur poursuivi par la police pour avoir transmis des morpions à des jeunes filles de bonne famille. Sur la route, Albert tue un automobiliste pervers qui malmenait sa passagère : l'acteur, la jeune femme et le golfeur transportent le cadavre jusqu'à Asthma, un bled de Californie où un homme tente d'attirer l'attention sur sa petite ville en vivant perché dans un bateau flottant au bout d'un mât. C'est là qu'ils apprennent que l'homme qu'Albert a tué était lui-même un tueur en série : cet incident fait d'Albert un héros. Grace retrouve Albert qu'elle avait cru, à tort, volage. Le jeune acteur devient enfin célèbre quand le caméraman qui l'avait expulsé hors du train, devenu l'ami de Grace, lui consacre une actualité filmée.

Le cirque du désert
Comédie louffoque sur le rêve américain, « road movie » qui roule entre les symboles, Les États-Unis d'Albert est un film de Jodorowsky pour enfants, ou encore un film de Roger Cantin pour adultes.  Coproduction entre le Canada, la France et la Suisse, on y retrouve une distribution francophone internationale. Au jeune Albert, qui conserve son accent québécois, les Américains répondent avec l'accent français du doublage, ce que fait même Roy Dupuis, le golfeur du désert. La tante de Mary Pickford est jouée par la grande actrice française Andréa Ferréol, et Grace, la militante mormone, par une étoile montante au cinéma, la Belge Émilie Dequenne.

Générique

Production : Yves Fortin, David Kodsi, André Martin, Productions Thalie
Réalisation : André Forcier
Scénarisation : André Forcier, Linda Pinet
Direction photo : Daniel Jobin
Montage : Élisabeth Guido
Prise de son, conception sonore : François Musy, Henri Maïkoff
Direction artistique : Gilles Aird
Costumes : Klaude Roussel
Décors : Jean Lebourdais, Vincent Aird
Musique : Jean-Philippe Héritier
Interprètes : Éric Bruneau, Émilie Dequenne, Andréa Férréol, Roy Dupuis, Laurent Deshusses, Patricia Ubeda, Marc Labrèche, Alex Descas, Alejandro Moran, Céline Bonnier, Mark Krasnoff, Alexandrine Agostini, François Nadin, Julie McClemens, Paul Buissonneau, Michel Mondy, Annie Dufresne, Gaston Lepage, Guy Richer, Frédéric Desager, Jacques Leblanc, Geneviève Brouillette

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :