Cinéma Québécois

Quête

+

Le confort et l'indifférence

Genre(s)
Documentaire métissé de fiction
Support(s)
16 mm / VHS
Durée
108 m 52 s
Année de sortie
1982

Analyse d'un échec
Au lendemain de la défaite du « Oui » au référendum de mai 1980 sur la souveraineté du Québec, Denys Arcand critique les stratégies des dirigeants et le verdict populaire, les vouant sentencieusement au « Jugement de l'Histoire ».

Acteurs principaux d'un drame historique
Le film montre quelques-unes des grandes figures de l'époque, adversaires ou partisans du projet souverainiste, filmées dans le vif de l'actualité : on y reconnaît les Jean Chrétien, Paul Desmarais, Jean Drapeau, Guy Lafleur, Bernard Landry, René Lévesque, la reine Élisabeth II, Claude Ryan, Michelle Tisseyre, Pierre Elliott Trudeau et bien d'autres.

Héros des documentaires passés
Pour le bonheur des cinéphiles, Arcand a demandé à ses confrères cinéastes d'aller interviewer à chaud, dans la foulée du référendum, quelques personnages que leurs propres documentaires ont rendu célèbres : Jacques Godbout, Gilles Groulx, Robin Spry, Pierre Perreault ou Bernard Gosselin ont ainsi retrouvé des hommes et des femmes réels qui ont marqué le cinéma québécois et l'imaginaire collectif, et qui reviennent commenter l'actualité. L'effet est saisissant.

Les disciples de Machiavel
Mais le personnage principal du film, c'est Nicolas Machiavel, brillamment incarné par le grand homme de théâtre Jean-Pierre Ronfard. Comment ce penseur de la Renaissance a-t-il pu influencer le cours de l'histoire contemporaine du Québec ? En inspirant les stratèges du « Non », qui ont mené leur bataille en flattant les plus bas instincts du peuple et en l'endormant. Ainsi, les images du stade olympique occupé successivement par les floralies, les congrès charismatiques, le baseball, le salon de la moto ou le « fuck truck » touristique sont très éloquentes : du pain et des jeux, voilà tout ce que demande le bon peuple. Au diable la politique !

Générique

Réalisation : Denys Arcand
Production : Roger Frappier, Jean Dansereau, Jacques Gagné.
Maison de production : Office national du film du Canada
Image : Alain Dostie
Son : Serge Beauchemin
Montage : Pierre Bernier
Mixage : Jean-Pierre Joutel
Interprète : Jean-Pierre Ronfard
Participation : Raymond Barre, Monique Bégin, Pierre Brodeur, Maurice Chaillot, Reggie Chartrand, Jean Chrétien, Paul Desmarais, Jean Drapeau, Irène Fournaris, Émile Genest, Valéry Giscard d'Estaing, Gérald Godin, Ronald Jones, Réal Laflamme, Guy Lafleur, Hauris Lalancette, Monique Lalancette, Bernard Landry, Thérèse Laramé, Guy Lebeau, Jacques Lemieux, René Lévesque, Jean Marchand, Claude Morin, Roméo Pérusse, la reine Élisabeth II, Michel Rivard, Claude Ryan, Camil Samson, Serge A, Savard, Michelle Tisseyre, Mario Tremblay, Pierre E. Trudeau, Irène Typaldos

Prix et honneurs

Prix L.-E. Ouimet-Molson – décerné par l'Association québécoise des critiques de cinéma (1982)

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :