Cinéma Québécois

Quête

+

La Cueca sola

Genre(s)
documentaire
Support(s)
BETACAM / DVD / VHS
Durée
52 min
Année de sortie
2003

Ces femmes qui dansent seules
Pendant 17 ans, la dictature militaire au Chili s'est livré à un véritable « terrorisme d'État » en éliminant des milliers d'hommes et de femmes opposés au régime ou soupçonnés de l'être. Le régime a ainsi fait de nombreuses veuves, condamnées à danser seules la « cueca », la danse nationale. La « cueca sola » est devenue un symbole de la résistance au régime d'Augusto Pinochet. Parmi les victimes du dictateur, on retrouve la politicienne Carolina Tohà, du Parti pour la démocratie; la chanteuse Moyenei Valdès, à qui on a enlevé son père quand elle avait douze ans; la professeure Monique Hermosilla, qui fut détenue et torturée; Estela Ortiz, dont le père a disparu et le mari a été décapité; et enfin l'écrivaine Isabel Allende, amie d'enfance de la réalisatrice, et dont le père, Salvador, fut le président socialiste du Chili, avant d'être renversé par le général Pinochet : il s'est vraisemblablement donné la mort dans le palais présidentiel pendant le coup d'État. Ces cinq femmes sont devenues des héroïnes de la démocratie retrouvée.

Une rescapée, cinq survivantes
Fille de ministre, proche d'Allende, Marilú Mallet s'est réfugiée au Québec en 1973, tout de suite après le coup d'État de Pinochet. La Cueca sola la ramène dans son pays natal trente ans plus tard, pour lui révéler toute l'horreur à laquelle elle a elle-même échappé. Depuis 2006, le Chili est gouverné par la socialiste Michelle Bachelet, médecin, qui fut elle-même torturée et rendue orpheline par la dictature.

Générique

Production : Marilú Mallet, Yves Bisaillon, Les Films de l'Atalante, ONF
Réalisation : Marilú Mallet, Margaux Ouimet
Scénarisation : Marilú Mallet
Direction photo : Rénald Bellemarre
Montage: Marilú Mallet, Nicolas Rubbo, Natacha Dufaux, Fernand Bélanger
Prise de son, conception sonore : Ismaël Cordeiro, Leopoldo Gutierrez
Musique : Horacio Salinas, Taillefer Desjardins .
Interprètes : Participantes : Isabel Allende, Monique Hermosilla, Estela Ortiz, Carolina Tohà, Moyenei Valdés

Prix et honneurs

Primé au Women Film Festival « La Mo-Viola » (Torino, Italie), au Hot Docs (Toronto) et au Rendez-vous du cinéma québécois

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :