Cinéma Québécois

Quête

+

Congorama

Genre(s)
comédie dramatique
Support(s)
DVD / 35 mm
Durée
105 min
Année de sortie
2006

Destins entrecroisés
Michel, un inventeur belge plutôt médiocre, prend soin de son père handicapé, écrivain célèbre, avec sa femme congolaise et son fils. Mais à 40 ans passés, il apprend qu'il a été adopté et qu'il est né au Québec dans une grange. Il traverse alors l'océan et se rend dans le village de Sainte-Cécile pour enquêter sur ses origines. C'est pendant ce voyage qu'il fait la connaissance de Louis, fils d'un scientifique disparu. C'est la curieuse voiture électrique de Louis qui suscite d'abord l'intérêt de Michel, mais d'étonnants croisements jalonnent leurs parcours respectifs, dont une certaine connexion avec le Congo. Un accident de voiture décidera de leurs destins.

Recherche du véritable père
Dans ce film non linéaire, au démarrage lent, aux allers-retours incessants dans le temps, où le même événement influence la trajectoire de personnages très éloignés les uns des autres, le spectateur est toujours en avance sur les héros dans la révélation de leurs véritables identités. À l'heure de la mondialisation, celles-ci trouvent des ramifications sur trois continents, voire quatre, si l'on tient compte des origines de l'émeu qui joue un rôle bref mais marquant. Dans Congorama, l'obsession du père, thème récurrent dans le cinéma québécois, traité ici avec une originalité certaine, débouche sur une grande histoire d'amitié.

Casting francophone international
Coproduction entre le Québec, la Belgique et la France, Congorama aligne une distribution prestigieuse. Le rôle principal de Michel, éternel perdant bonhomme et bourru qui se met à douter de sa propre paternité quand il apprend que son père n'est pas son père, est tenu par l'acteur belge Olivier Gourmet, que l'on a vu notamment dans les films des frères Dardenne. Son père Hervé, paralysé et muet, est joué par l'acteur français Jean-Pierre Cassel, décédé dans l'année qui a suivi le tournage, après avoir tourné encore six films, dont Le scaphandre et le papillon et Astérix aux Jeux olympiques, son dernier, où il incarnait le druide Panoramix. Le rôle d'Alice, la réfugiée congolaise très attachée au principe de la solidarité familiale, est joué par l'humoriste française Claudia Tagbo, née en Côte d'Ivoire. Falardeau a confié le personnage de Louis à son alter ego, le comédien québécois Paul Ahmarani. Parmi les acteurs québécois, Gabriel Arcand s'est aussi particulièrement distingué dans le rôle du prêtre.

Générique

Production : Micro_scope inc./Tarantula, producteurs : Luc Déry, Kim McCraw; coproducteurs : (Belgique) Joseph Rouschop (France) Éric Tavitian
Réalisation : Philippe Falardeau
Scénarisation : Philippe Falardeau
Direction photo : André Turpin
Montage : Frédérique Broos
Prise de son (conception sonore) : Sylvain Bellemare
Direction artistique : Jean Babin
Costumes : Martin Tarte
Décors : Michelle Forest
Musique : Jarby McCoy
Interprètes : Paul Ahmarani, Olivier Gourmet, Jean-Pierre Cassel, Gabriel Arcand, Lorraine Pintal, Arnaud Mouithys, Marie Brassard, Janine Sutto, Henri Chassé, Guy Pion.

Prix et honneurs

Primé au Festival du film de l'Atlantique à Halifax, au Gala des prix Génie, au Gala des Jutra, aux Rendez-vous du cinéma québécois et par l'Association québécoise des critiques de cinéma

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :