Cinéma Québécois

Quête

+

Au pays de Neufve-France

Genre(s)
série documentaire
Support(s)
VHS
Durée
13 x 30 min
Année de sortie
1960

La civilisation de la rive nord du Saint-Laurent
Le long de la rive nord du fleuve Saint-Laurent, de Québec à Blanc-Sablon, une civilisation française s'est développée depuis trois cents ans en épousant la nature grandiose de ce pays maritime. Au pays de Neufve-France est une série sur le génie de cette civilisation et sur la langue riche qu'elle s'est forgée, telle qu'on la parlait à la fin des années 1950.

La nouvelle édition
En 1997, l'Office national du film, qui distribue la série, a réuni les 13 films d'Au pays de Neufve-France en quatres volumes :
- Volume I : Quatre films tournés dans la région de l'île aux Coudres, qui évoquent la construction des goélettes, la traversée du fleuve et la chasse aux grands mammifères marins, tradition héritée des Basques.
- Volume II : Trois films tournés dans l'arrière-pays de Charlevoix, où l‘on célèbre les traditions liées à la terre, les produits de l'agriculture et la foresterie, avec la pratique périlleuse de la drave sur les rivières impétueuses.
- Volume III : Trois films tournés en Basse Côte Nord : à Tête-à-la-baleine, à La Tabatière et à Blanc-Sablon, en face de l'archipel qui a tant impressionné Jacques Cartier ; trois communautés qui vivent de la chasse et de la pêche, dans une nature sauvage.
- Volume IV : en Basse Côte Nord et à Schefferville, les Montagnais (Innus), premiers habitants du pays, se coupent de leurs racines au contact des Européens. Plus au nord, leur territoire renferme les « Diamants du Canada », que le chef Donnacona promettait à Jacques Cartier : ce sont les mines de fer.

La « Neuvfe-France » vue d'Ottawa
Au pays de Neufve-France a d'abord été une série d'émissions radiophoniques écrites par Pierre Perrault, lequel, après une brève carrière d'avocat, est devenu un auteur prolifique à la radio de Radio-Canada. La version cinématographique de la série, destinée à la télévision de Radio-Canada, a été produite par Crawley Films, d'Ottawa. Fondée en 1939, cette entreprise, qui fut en opération pendant une cinquantaine d'années, était alors la plus grande société de production privée au Canada ; elle a produit d'abord des films publicitaires et des documentaires, puis des fictions et des séries d'animation, qui étaient souvent destinés au marché britannique. Malgré son faible potentiel commercial, l'idée d'une série documentaire sur le nord du Saint-Laurent souriait à « Budge » Crawley, le fondateur de l'entreprise, qui avait fait son voyage de noces à l'île d'Orléans et qui gardait une grande affection pour le Québec. Après l'aventure d'Au pays de Neufve-France, Pierre Perrault est passé à l'Office national du film, où son premier long métrage, Pour la suite du monde, est devenu l'un des grands classiques du cinéma canadien.

Bonnière et le Québec
Le réalisateur René Bonnière, né en France en 1928, travailla d'abord chez Crawley en arrivant au Canada. Il a passé un an en tournage pour Au pays de Neufve-France. Il a ensuite réalisé Amanita pestilens, un long métrage fantastique, mettant en vedette Geneviève Bujold, film qui n'a jamais été distribué en salles. Basé à Toronto, Bonnière a par la suite réalisé de nombreux films pour la télévision ; on lui doit notamment quelques épisodes de la série La femme Nikita, avec Roy Dupuis.
« Au pays de Neufve-France est le meilleur souvenir de ma vie de cinéaste, la découverte d'un paradis et la mise en images de l'amour de Pierre Perrault pour son pays. » René Bonnière

Générique

Production : Pierre Perreault, Crawley Films et la Société Radio-Canada
Réalisation : Pierre Perreault, René Bonnière
Scénarisation : Pierre Perreault, René Bonnière
Direction photo : Allan Grayston, Kenneth Campbell, Michel Thomas-d'Hoste
Montage : René Bonnière
Prise de son, conception sonore : Tony Betts, David Howells, Barrie Howells, John Knight
Musique : Larry Crosley
Interprètes : François Bertrand, Monique Miville-Deschênes (narration)

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :