Cinéma Québécois

Quête

+

Being at Home with Claude

Genre(s)
drame psychologique
Support(s)
Film 35 mm / VHS
Durée
85 min
Année de sortie
1992
Budget
2 100 100 $

Tuer par amour
Yves, un prostitué, a découvert l'amour avec Claude, un jeune intellectuel de bonne famille, à la sexualité mal assumée, qui est tiraillé entre ses obligations familiales et sa liaison homosexuelle. Au plus fort de leur relation, devenue torride, Yves tue Claude et se met à errer dans les rues animées de Montréal avant de se livrer à la police. Reconnaissant sa culpabilité, Yves refuse d'abord de révéler les motifs de son crime à l'inspecteur insensible qui l'interroge. Sa passion finit par l'emporter : sans pudeur, libérant un torrent d'émotions qui ébranle même le policier dans ses préjugés, Yves finit par avouer que c'est par amour qu'il a tué.   

Dupuis révélé
Tiré d'une pièce de René-Daniel Dubois, dont l'essentiel du texte a été conservé dans le scénario de Jean Beaudin, Being at Home with Claude a donné à Roy Dupuis son premier grand rôle au cinéma.  Beaudin a sorti l'histoire originale de son huis clos pour illustrer, en flash back, les circonstances qui ont précédé le drame, dans le contexte estival et festif de Montréal.  Opposant Roy Dupuis au très chevronné Jacques Godin dans le rôle du policier, le film se termine par un monologue de trente minutes, donnant au jeune acteur l'opportunité de développer des émotions très nuancées. 

Roy Dupuis et personne d'autre
Écrite en 1984, la pièce de Dubois a triomphé sur les scénes de Montréal, de Québec et de Londres, avec Lothaire Bluteau dans le rôle d'Yves. Pour ce rôle, Jean Beaudin tenait à Roy Dupuis, qu'il avait « découvert » dans Les filles de Caleb. Beaudin aurait préféré renoncer à tourner ce film plutôt que de s'en passer. C'est en jouant la pièce à Londres, toutefois, que Bluteau avait été remarqué par l'Australien Bruce Beresford, qui lui confiera le rôle principal dans Black Robe, un film canadien.

Générique

Production : Louise Gendron, Les Productions du Cerf Inc., ONF
Réalisation : Jean Beaudin
Scénarisation : Jean Beaudin, adaptation de la pièce du même nom de René-Daniel Dubois
Direction photo : Michel Charron
Montage : André Corriveau
Prise de son, conception sonore : Marcel Pothier
Musique : Richard Grégoire
Interprètes : Roy Dupuis, Jacques Godin, Jean-François Pichette, Gaston Lepage

Prix et honneurs

Primé aux Génie de Toronto : Génie de la meilleure musique

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :