Cinéma Québécois

Quête

+

Les raquetteurs

Genre(s)
Documentaire
Support(s)
35 mm / DVD / VHS
Durée
14 m 40 s
Année de sortie
1958
Budget
6 908 $

Un congrès de raquetteurs
Un jour d'hiver, des clubs de raquetteurs du Canada et des États-Unis se rassemblent à Sherbrooke pour leur congrès annuel. Un défilé avec fanfare dans la rue principale est suivi de compétitions. En soirée, Maurice Richard préside à la grande fête du couronnement de la Reine des raquetteurs.

Il n'y a pas de mauvais sujet de film
Rompant avec l'esthétique traditionnelle du documentaire, ce court métrage un peu brouillon est un exercice de style sur un sujet banal, mais il devient un film fondateur du « cinéma-vérité », bientôt renommé « cinéma direct ». Pendant toute la journée du congrès, caméra à l'épaule, Michel Brault s'est intégré à la fête au lieu de se contenter de la filmer d'un point de vue extérieur. D'observateur, il devient participant à l'événement.  Un habile montage sonore laisse croire à la prise de son synchrone,   ce qui ajoute un relief inédit au contenu de l'image. L'ensemble est d'une telle vitalité que les auteurs n'ont pas jugé bon d'ajouter un commentaire en voix hors champ : il suffisait de montrer le mouvement humain dans sa spontanéité.

Générique

Production : Louis Portugais
Maison de production : ONF
Réalisation : Gilles Groulx, Michel Brault
Montage : Michel Brault, Gilles Groulx
Prise de son : Marcel Carrière
Direction de la photographie : Michel Brault, Gilles Groulx

Prix et honneurs

Primé par la Radio italienne au Festival dei Popoli / Festival International du film de documentation sociale en 1960

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :