Cinéma Québécois

Quête

+

Les brûlés

Genre(s)
étude de moeurs
Support(s)
DVD / 16 mm / VHS / Vidéo 1/2" BETAMAX
Durée
114 min
Année de sortie
1959
Budget
144 000 $

Le dur métier de colon
Dans les années 1930, sur la terre inhospitalière de l'Abitibi, des colons nouvellement arrivés ne peuvent compter que sur leur solidarité pour assurer leur survie et réussir la transformation de leur campement en village. Pendant trois ans, c'est la lutte qui occupe quelques rudes défricheurs, encouragés par le curé qui les accompagne. S'ajoutant aux dangers inhérents à ce pays sauvage, apparaissent des rivalités qui fragilisent l'entreprise. Mais il y a aussi des moments de grâce et des moments de fêtes qui redonnent aux hommes du courage. Peu à peu, leurs efforts seront récompensés : d'autres hommes se joindront à eux, des familles s'installeront dans leur sillage et la paroisse de Saint-Antoine surgira enfin de ce pays neuf.

Un nouveau pays en chantier

Le long métrage Les brûlés est un remontage issu de la série « Panoramique  »  de l'Office national du film (ONF), composée de sept feuilletons dramatiques sur l'évolution du Canada français. La collection fut diffusée par la télévision de Radio-Canada entre 1957 et 1959. Dans son format original, Les brûlés comptait huit épisodes d'une demi heure ; des personnages ont été éliminés du long métrage, mais les mêmes valeurs chrétiennes s'y retrouvent, intactes :  résignation devant la Providence, amour de la famille et obéissance à l'Église; mais on y loue aussi le courage des défricheurs et leur solidarité. L'épopée abitibienne, décidée par le gouvernement pour pallier la crise économique des années 1930 en donnant des terres aux agriculteurs qui n'en avaient pas,  est présentée ici avec ses paysages grandioses, dans une mise en scène sobre.
   
Félix Leclerc en prime
Jouant le rôle d'un colon, Félix Leclerc, alors déjà consacré par ses succès en France, vient alléger le film avec sa guitare et quelques-unes de ses chansons les plus connues : La drave , Moi mes souliers, Notre sentier.

Générique


Production : Léonard Forest, Victor Jobin, Guy Glover
Réalisation : Bernard Devlin
Scénarisation : Bernard Devlin, d'après le roman Nuages sur les Brûlés de Hervé Biron
Direction photo : Georges Dufaux
Montage : David Mayerovitch, Raymond Le Boursier
Prise de son, conception sonore : Michel Belaieff
Musique : chansons de Félix Leclerc
Interprètes : Félix Leclerc, Aimé Major, René Caron, Pierre Dufresne, J. Léo Gagnon, Jean Lajeunesse, Nana de Varennes et plus d'une trentaine d'autres acteurs.

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :