Cinéma Québécois

Quête

+

La fin des étés

Genre(s)
Drame psychologique
Support(s)
16 mm / DVD
Durée
28 min
Année de sortie
1964
Budget
40 979 $

Sombre drame de culpabilité

Le jour de l'enterrement de sa mère, Marie Préfontaine se remémore un épisode de sa jeunesse et n'arrive pas à se détacher de son frère Bernard, handicapé par un accident d'auto. Étienne, son fiancé, n'a aucun goût pour le sacrifice et lui reproche de croupir dans son adolescence. Dans un geste définitif, Marie se libère des liens qui la retenaient encore à son enfance.

Dans La fin des étés, Poirier traite d'un sujet encore tabou au cinéma québécois, celui de l'inceste.  Dans les années suivantes, la réalisatrice abordera tous les thèmes liés à la condition de la femme. Elle le fera avec une grande liberté, affrontant tous les tabous, laissant s'exprimer le discours féministe qui aura une répercussion sociale déterminante dans l'histoire du Québec.

Générique

Production : Jacques Bobet (Onf)
Réalisation : Anne Claire Poirier
Scénario : Hubert Aquin, Anne Claire Poirier
Montage : Éric de Bayser, Anne Claire Poirier
Photographie : Fançois Séguillon
Son : Joseph Champagne
Musique : Jean Vallerand

Interprètes : Geneviève Bujold, Étienne Aubray, François Tassé, Monique Chabot, Jean-Paul Dugas, Jean Brousseau

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :