Cinéma Québécois

Quête

+

Roger Cantin

Année de naissance
1949
Métier(s)
Réalisateur, scénariste

Un conte pour lui...
La carrière cinématographique de Roger Cantin débute à l'occasion d'un concours de scénarios organisé par le club de cinéma amateur de son collège. Il se qualifie lui-même de « touche-à-tout » et trouve dans le cinéma tout ce qui le passionne, l'écriture, le jeu, la direction d'acteurs, la construction de décors, la réflexion sur les effets spéciaux. Roger Cantin fait preuve de beaucoup d'inventivité dans ses films, en particulier grâce à sa grande expérience du super-huit. Il partage son expérience avec les étudiants de l'Université Concordia pendant une quinzaine d'années.

Les moyens du bord
Il croise le chemin de Danyèle Patenaude avec laquelle il tourne un moyen métrage (Le guérillero urbain) et pas moins de trente-trois courts métrages, souvent avec de petits moyens, que Cantin le bricoleur contourne. Avec L'objet, il obtient les moyens de ses ambitions, et l'équipe Cantin-Patenaude se voit récompensée d'un Gémeaux.

Des contes pour tous
Il coscénarise, toujours avec Danyèle Patenaude, le premier film de la série Contes pour tous, La guerre des tuques, et il enchaîne, cette fois à la réalisation en plus, avec Simon les nuages, L'assassin jouait du trombone, Matusalem et La vengeance de la femme en noir. En 2001, avec La forteresse suspendue, il revient à la série Contes pour tous.

« Je m'applique à écrire des histoires sur un ton fantaisiste et humoristique »
Parallèlement à son travail d'artisan aux rôles multiples derrière la caméra, Roger Cantin tient le premier rôle dans le film Le gars des vues de Jean Pierre Lefebvre.

Filmographie

2005 : Hero by Nature
2001 : La forteresse suspendue
1998 : Back to Sherwood
1997 : Le dernier des Beauchesne (Matusalem II)
1997 : La vengeance de la femme en noir
1995 : Matusalem – Primé au festival international de films pour enfants de Frankfurt, au festival international de Giffoni et au festival International de Laon
1992 : Le grand zèle - Cinq mises en nomination aux prix Gémeaux
1991 : L'assassin jouait du trombone – Primé au Festival international jeune public de Laon
1990 : Simon les nuages
1984 : L'objet – Primé aux Gémeaux
1984 : La guerre des tuques (scénarisation) - Primé aux festivals de Laon et de Moscou, Bobine d'or pour le film canadien ayant obtenu les meilleures recettes en 1984
1980 : On a été élevé dans l'eau salée (production)
1976 : Le gars des vues (acteur)
1978 : Pixilation
1976 : La nuit
1973 : L'autobus
1972 : Le terroriste
1972 : Le guérillero urbain

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :