Cinéma Québécois

Quête

+

Charles Binamé

Année de naissance
1949
Métier(s)
Réalisateur, scénariste, acteur

De Radio-Québec à la publicité
Né en Belgique, Charles Binamé arrive au Québec quand il est enfant. Il fait un court séjour à l'ONF en 1971. Il passe les sept années suivantes comme réalisateur à Radio-Québec (futur Télé-Québec) où il participe à de nombreux documentaires, dressant le portrait de grandes personnalités comme Jacques Languirand ou Paul-Émile Borduas. En 1979, il commence à travailler en publicité et s'installe à Londres en 1988 pour le compte de l'agence Challenge.

De la publicité aux dramatiques pour la télé
De retour d'Angleterre, Binamé poursuit à Montréal son travail publicitaire tout en préparant sa rentrée à la télévision, dans le domaine de la fiction cette fois. Après le téléfilm Un autre homme, on lui confie la réalisation de Blanche, la suite des Filles de Caleb, et la série, diffusée en 1993, gagne de nombreux prix. Trois ans plus tard, il fait à nouveau voyager le public dans le temps avec la série Marguerite Volant.

Du petit au grand écran
Binamé réalise ensuite son premier long métrage pour les salles : C'était le 12 du 12 et Chili avait les blues. Il enchaîne avec Eldorado, où il remet en scène une partie de la distribution de Blanche (Pascale Bussières, Pascale Montpetit, Robert Brouillette). Dans Le coeur au poing, il donne un grand rôle à Pascale Montpetit. En 2000, il présente La beauté de Pandore, qui conclut la trilogie de ses longs métrages. 

Neuf millions pour Séraphin
En 2002, l'histoire du box-office québécois est réécrite avec Séraphin, un homme et son péché, d'après l'œuvre très connue de Claude-Henri Grignon : le Séraphin incarné par Pierre Lebeau génère des recettes de plus de neuf millions de dollars, un record pour un film québécois. En 2005, il fait revivre une autre grande figure nationale, en prêtant à Maurice Richard les traits de Roy Dupuis, sur un scénario de Ken Scott.

Diriger des acteurs sans moniteur
« Je suis un des seuls cinéastes, je pense, qui n'a pas de video-assist. Je connais mes lentilles et j'aime mieux regarder mes acteurs qu'un moniteur. Je pense même que c'est en réaction envers mes 15 ans de publicité. Il y a des tas de choses qu'on ne peut pas voir sur la video-assist. »

Filmographie

Comme réalisateur

2008 : Le piège américain,The Trojan Horse (télévision)
2005 : Maurice Richard - Primé aux Génie, Hunt for Justice (télévision)
2004 : H2O (Télévision)
1996 : Marguerite Volant (télévision)
1994 : C'était le 12 du 12 et Chili avait les blues
1993 : Blanche (télévision)
1990 : Un autre homme
1974 : Juste pour partir le monde (télévision)

Comme réalisateur et scénariste

2002 : Séraphin, un homme et son péché
2000 : La beauté de Pandore
1998 : Le cœur au poing - Primé au Festival international du film de Karlovy Vary et au Festival international du film de Vancouver
1995 : Eldorado

Comme acteur

1981 : Les fils de la liberté (télévision)

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :