Cinéma Québécois

Quête

+

Jean-Claude Lord

Année de naissance
1943
Métier(s)
Réalisateur, producteur, scénariste, monteur

Sous l'aile de Pierre Patry
Jean-Claude Lord est le plus fièrement « commercial » des cinéastes québécois, À vingt ans, il écrit le scénario à rebondissements du film Trouble-fête, réalisé par Pierre Patry, où il conçoit un personnage de son âge, entreprenant et contestataire, victime de la jalousie de ses pairs et confronté aux sollicitations d'un homosexuel. Il fourbit ses armes avec le même Pierre Patry, qu'il assiste dans la réalisation de Caïn d'après un roman inédit de Réal Giguère. À 22 ans, Lord réalise son premier long métrage, Délivrez-nous du mal, d'après un roman de Claude Jasmin : Yvon Deschamps et Guy Godin y jouent deux amis aux relations ambiguës, le « mal » dont la prière appelle la délivrance étant une allusion à l'homosexualité.

Intermède
À la fin des années 1960, Jean-Claude Lord met de côté la réalisation et se retrouve brièvement à la direction du centre culturel de Vaudreuil. De 1969 à 1972, il est chroniqueur de cinéma à l'émission Bon dimanche, à Télé-Métropole, où sa spontanéité et son franc-parler en font l'un des collaborateurs les plus populaires de ce magazine.

Le goût de l'action
Jean-Claude Lord réalise son second long métrage en 1972 : Les colombes, mettant en scène deux familles, l'une ouvrière, l'autre bourgeoise. Il enchaîne avec Bingo, film d'action dans un contexte qui rappelle la crise d'Octobre; Parlez-nous d'amour, sur les sinistres coulisses des variétés à la télévision; Panique, un thriller bâti autour d'une catastrophe industrielle; enfin, Éclair au chocolat, sur le drame d'une femme qui doit cacher à son fils qu'il est né d'un viol incestueux.

La recherche du succès commercial
En 1981, Jean-Claude Lord signe un premier film anglophone, Visiting Hours (Terreur à l'hôpital central), présenté aux États-Unis dans plus de 1000 salles. Le film s'avère un succès commercial et donne le coup d'envoi pour trois autres longs métrages destinés à nos voisins. Le drame Covergirl, le film d'horreur Vindicator et le film familial Toby McTeague ne récoltent pas le même succès. Cependant, Lord devient le premier cinéaste francophone à traverser la frontière linguistique d‘une manière aussi affirmée. Il ouvre la porte à de nombreux réalisateurs qui osent ensuite prendre un chemin semblable.

L'invention de la « série lourde » québécoise
Jean-Claude Lord réalise en 1986 la première série Lance et compte, tournée avec des moyens de long métrage. La série connaît un tel succès que les centres commerciaux se vident le jeudi soir, période traditionnelle de grand achalandage : les gens se dépêchent de rentrer chez eux pour suivre les tribulations érotiques et sportives d'un hockeyeur professionnel. Il réalisera ensuite trois autres films en anglais, reviendra à la télévision pour diriger plusieurs séries comme Diva, L'or, Jasmine ou Quadra. Après deux nouveaux longs métrages en français, La grenouille et la baleine, dans la série « Contes pour tous », et Station Nord, Lord donne deux suites à Lance et compte : La nouvelle génération et La reconquête.

Un goût américain
« Le milieu était très, très fermé à un type de cinéma plus américain, plus commercial, à cette époque-là. Et moi, ce n'est même pas un choix, c'est ma nature, c'est ce que je suis, c'est ce que je suis capable de faire, c'est ce que j'ai le goût de faire, parce que c'est ce que j'aime et ça correspond à ma nature. Ma culture à moi était beaucoup plus américaine que française. »

Filmographie

Comme réalisateur

2006 : Lance et compte : La revanche (télévision)
2004 : Lance et compte : La reconquête (télévision)
2002 : Station Nord, Lance et compte - La nouvelle génération (télévision) , Galidor : Defenders of the Outer Dimension (télévision)
2001 : L'or (télévision)
2000 : Quadra (télévision)
1999 : Maurice Richard : Histoire d'un Canadien (télévision)
1997 : Lobby (télévision), Diva (télévision)
1996 : Jasmine (télévision, également scénariste)
1994 : Sirens (télévision), Farewell to Arms (télévision)
1992 : Landslide
1991 : Urban Angel (télévision), Old Boys (télévision)
1989 : Eddie and the Cruisers II : Eddie Lives! , Mindfield
1987 : La grenouille et la baleine (également scénariste)
1986 : Lance et compte (télévision), Toby McTeague, The Vindicator
1984 : Covergirl
1982 : Visiting Hours (également chef monteur)

Comme réalisateur, scénariste et chef monteur

1979 : Éclair au chocolat
1977 : Panique
1976 : Parlez-nous d'amour
1974 : Bingo (également producteur)
1966 : Délivrez-nous du mal

Comme scénariste

1972 : Les colombes (également producteur et chef monteur)
1964 : Trouble-fête (également producteur)

Comme producteur

1980 : L'homme à tout faire

Comme assistant directeur
1965 : La corde au cou

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :