Cinéma Québécois

Quête

+

Werner Nold

Année de naissance
1933
Métier(s)
monteur, chef opérateur, réalisateur

Pionnier de la mythique Section française
Né à Samaden en Suisse, Werner Nold arrive au Québec en 1955 avec un diplôme en photographie. Il décroche son premier emploi au Service de ciné-photographie du Québec (SCP). Il est caméraman, photographe, puis réalisateur de séries pour la télévision. Il travaille au montage sonore des films de l'abbé Maurice Proulx pour Nova Films, mais c'est à l'Office national du film (ONF), où il entre en 1961, qu'il prend son envol comme monteur et qu'il participera à l'aventure trépidante de l'essor du secteur français. Comme monteur, il travaille sur  Manger de Gilles Carle et Louis Portugais, Dimanche d'Amérique de Carle, Pour la suite du monde de Michel Brault et Pierre Perrault (1963), un film qui marque l'Histoire du documentaire, et sur La route de l'Ouest de Denys Arcand (1965).

Adjuvant des grands cinéastes
Étroitement associé à la révolution du cinéma direct, qui donnait une part si importante au montage, Nold puise dans l'important capital d'images de l'ONF pour renforcer les films tournés par ses camarades, comme il l'a fait dans 60 cycles de Jean-Claude Labrecque (1965). Au cours de sa carrière, il associe son nom à celui des cinéastes Gilles Carle, Jacques Godbout et Marcel Carrière. Il monte La vie heureuse de Léopold Z. de Carle (1965), IXE-13 de Godbout (1971), Avec tambours et trompettes (1968), le documentaire de Marcel Carrière tourné à Coaticook sur les Québécois qui portent les armes des zouaves pontificaux créés par Pie IX, Le temps d'une chasse de Francis Mankiewicz (1972) et La gammick de Godbout (1974). Il relève en cinq mois la tâche herculéenne de monter les 200 heures de tournage réalisées par Jean-Claude Labrecque à l'occasion des Jeux de la XXIe Olympiade. En plus de son travail de monteur, il reprend de temps en temps la caméra (Rouli-Roulant de Claude Jutras, 1966).

Monteur soliste
Réalisateur de courts métrages, Werner Nold revient rapidement à son premier amour : le montage, disant préférer « être un grand soliste plutôt qu'un petit chef d'orchestre obscur ». Mais il ne se confine pas aux salles de montage. De 1961 à 1967, il est responsable de la qualité technique au Festival international du film de Montréal. Il enseigne le cinéma à l'École normale d'enseignement technique et participe à la création du Conseil québécois pour la diffusion du cinéma (CQDC) dont il devient vice-président. En 1978 et 1979, il préside la Commission de la qualité professionnelle à l'ONF, et de 1985 à 1987, il est président des Rendez-vous du cinéma québécois. Il s'associe également à l'Institut national de l'image et du son (INIS), centre de formation professionnelle en cinéma et télévision. Grand soliste, Werner Nold est aussi un grand solidaire de sa profession.

Filmographie

Comme monteur

1997 : Le jardin d'Écos
1995 : Entre le rouge et le bleu, Taa Tam
1994 : An Artist , Overdose
1991 : L'empire des lumières, Un homme de parole, Le steak
1990 : La nuit du visiteur, Miroirs du temps
1989 : Audition, Disparaître , Juke-Bar, Le message de Cornipoli , The New Girl in, Town, Paul et Moustache, Quand l'accent devient grave , L'histoire des trois
1988 : Nocturnes, The Persistent Peddler , A Song for Quebec
1987 : Charles et François, La poursuite du bonheur, En dernier recours
1986 : L'orchestre fantastique
1985 : Ô Picasso
1984 : Mario
1983 : Comme en Californie
1981 : Distorsions
1980 : Gui Daò - Sur la voie : une gare sur le Yangzi, Gui Daò - Sur la voie : quelques chinoises nous ont dit, Gui Daò - Sur la voie : aller retour Beijing
1978 : Derrière l'image, The Battle of the Châteauguay
1977 : Jeux de la XXIe olympiade
1976 : L'invasion 1775...1975, Les potes, Ti-mine, Bernie pis la gang...
1975 : Les avironneuses, La fleur aux dents
1974 : La gammick
1973 : O.K. ... Laliberté
1972 : Le temps d'une chasse, L'exil, Cold Pizza
1971 : IXE-13
1970 : Congenital Broncho-oesophageal Fistula in an Adult
1969 : Préambule Saint-Denis dans le temps…
1968 : Épisode
1967 : Entre la mer et l'eau douce , L'eau +, Flight, Gros-Morne, The Indian Speaks, Avec tambours et trompettes
1966 : Le misanthrope, Comment savoir, En février, Rouli-roulant (également caméraman)
1965 : Pas de vacances pour les idoles, 60 Cycles, La route de l'Ouest, La vie heureuse de Léopold Z.
1964 : La fleur de l'âge, ou Les adolescentes, Champ lain, Geneviève, Solange dans nos campagnes, Le temps perdu
1963 : Pour la suite du monde
1961 : Manger, Dimanche d'Amérique

Comme preneur de son

1964 : Jusqu'au cou, The Big Swim, Escale des oies sauvages, Percé on the Rocks, Une année à Vaucluse
1963, Olympic Swimmers, Patte mouillée
1962 : À Saint-Henri le cinq septembre

Comme réalisateur

1985 : Cinéma, cinéma (coréalisation)
1969 : Préambule
1967 : Conflit/Conflict

Prix et honneurs

Décoré de l'Ordre du Canada en 1985

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :