Cinéma Québécois

Quête

+

Sylvain L'Espérance

Année de naissance
1961
Métier(s)
Réalisateur, chef opérateur, producteur

L'expérience L'Espérance
Muni d'une formation universitaire en arts plastiques et en cinéma, Sylvain L'Espérance amorce sa carrière de cinéaste par le documentaire expérimental, mêlant la vidéo et le super 8. En 1988, cela donne Les écarts perdus.

Parcours d'indépendant
Après quatre années passées au sein de la coopérative de production Main Film, Sylvain L'Espérance fonde en 1991 les Films du tricycle avec la productrice Lucie Lambert, afin de promouvoir le documentaire d'auteur.

La découverte de l'Afrique
Révélé en 1992 avec Les printemps incertains, documentaire consacré aux habitants du sud-ouest de Montréal, Sylvain L'Espérance explore l'Afrique avec La main invisible (2002), tourné en Guinée, puis Le fleuve humain (2006), tourné au Mali. La découverte de l'Afrique est une révélation pour lui, qui disait se sentir à l'étroit dans les voies toutes tracées du cinéma direct québécois. Il s'identifie au cinéaste Johan van der Keuken, qui a libéré le cinéma direct en lui permettant des expérimentations, même de la mise en scène.

Filmographie

Comme réalisateur

2009 : Intérieur du delta
2006 : Le fleuve humain
2002 : La main invisible
1997 : Le temps qu'il fait
1996 : Pendant que tombent les arbres
1995 : Un film de cinéastes (collectif)
1992 : Les printemps incertains
1988 : Les écarts perdus

Comme producteur

2007 : Americano
2005 : Une âme nue glisse à l'eau vive
2003 : L'immortalité en fin de compte
2002 : Casa Loma : Journal de bord
1999 : Avant le jour
1997 : Opiciwan
1995 : Paysages sous les paupières
1992 : Les rues de San Salvador
1988 : Horses in Winter

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :