Cinéma Québécois

Quête

+

Pierre Harel

Année de naissance
1944
Métier(s)
Réalisateur , acteur, monteur, musicien, scénariste

Une émeute qui tourne au documentaire
24 juin 1968 : à la veille des élections générales qui allaient inaugurer le long règne de Pierre Elliott Trudeau à la tête du gouvernement canadien, les Québécois célèbrent leur fête nationale. Mais au parc Lafontaine, le défilé de la Saint-Jean-Baptiste tourne à l'émeute : des activistes ont voulu s'attaquer à Trudeau en personne, qui assiste à l'événement en compagnie du maire Jean Drapeau. Les services d'ordre réagissent promptement : arrestations par centaines et pluie de coups. On se souviendra de cette journée comme du « lundi de la matraque ». Témoins de l'événement, deux jeunes cinéastes, Pascal Gélinas et Pierre Harel , en ont tiré Taire des hommes, un documentaire révélateur de la brutalité policière. Ainsi commençait la carrière de Pierre Harel, figure de premier plan de la culture populaire québécoise.

Deux comédies marquantes
Dans le style halluciné des années 1970, Pierre Harel écrit et réalise deux comédies grinçantes pour la coopérative de production ACPAV : Bulldozer, portrait d'une famille de marginaux dans un secteur ingrat de l'Abitibi; et Vie d'ange, où deux amants flamboyants décident, après avoir épuisé tous les artifices qu'ils avaient utilisés pour se séduire mutuellement, de poursuivre leur relation à visage découvert. Dans ce film, Pierre Harel donne lui-même la réplique à Paule Baillargeon.

Trois groupes rock
Pierre Harel est également une figure marquante de la scène québécoise du rock and roll : compositeur et chanteur, il est cofondateur des groupes Offenbach, Corbeau et Corbach.

Acteur occasionnel
Harel apparaît dans Ding et Dong, le film d'Alain Chartrand (1990), Quand je serai parti… vous vivrez encore, de Michel Brault (1999) ou Matroni et moi de Jean-Philippe Duval (1999).

Sur sa vie privée
Pierre Harel est le frère de Louise Harel, députée péquiste d'Hochelaga-Maisonneuve à l'Assemblée nationale. Il est père de huit enfants. En 2005, il a publié son autobiographie, Rock ma vie.

Filmographie

Comme réalisateur

1987: Grelots rouges sanglots bleus (vidéofilm)
1979: Vie d'ange (également scénariste et acteur)
1974: Bulldozer (également scénariste et chef monteur)
1968: Taire des hommes , Sombreros inutiles

Comme acteur

1999: Matroni et moi, Quand je serai parti… vous vivrez encore
1990: Ding et Dong, le film
1970: Entre tu et vous

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :