Cinéma Québécois

Quête

+

René Verzier

Année de naissance
1934
Métier(s)
Directeur photo,

Du Maroc à Montréal

Dans son Maroc natal, René Verzier occupe d'abord un poste de reporter-cameraman auprès du roi et chef d'État de son pays. En 1966, il émigre au Canada. Il est bientôt engagé pour quelques documentaires, dont Gros-Morne de Jacques Giraldeau à l'Onf. C'est l'occasion pour lui de rencontrer plusieurs cinéastes qui vont bientôt transformer le visage de l'industrie du cinéma québécois. À l'automne 1968, il est directeur photo pour Valérie de Denis Héroux, film qui, en 1969, inaugure une nouvelle ère pour le cinéma québécois destiné à un grand public.

Le cinéma grand public

Après Valérie, Verzier se retrouve derrière la caméra de la plupart des films de «sexploitation» de Denis Héroux (L'initiation, L'amour humain, Sept fois...par jour, etc.) et d'autres réalisateurs (Pile ou face de Roger Fournier, Love in a 4 Letter World de J. Sone, etc.) C'est devenu sa marque de commerce. Mais en un tout autre registre, il est aussi le directeur photo de plusieurs des réalisations marquantes de Gilles Carle  (Les mâles, La vraie nature de Bernadette, La mort d'un bûcheron), qu'il retrouve vingt ans plus tard pour La postière. Ce qui ne l'empêche pas de filmer des réalisations de Marcel Lefebvre, Pierre Duceppe, Harvey Hart, Roger Fournier. À la fin des années 1970 et dans la décennie suivante, il travaille de plus en plus pour le cinéma canadien anglais et pour les productions que des compagnies américaines viennent tourner au Québec, notamment des films de Jean-Claude Lord (The Vindicator, Visiting Hours, Covergirl ).

Filmographie

2004 : Je n'aime que toi de Claude Fournier
1992 : La postière de Gilles Carle
1989 : Eddie and the Cruisers II de Jean-Claude Lord
1987 : Wild Thing de Max Reid et Ken Cameron
1986  : Toby McTeague de Jean-Claude Lord
1986 : Morning Man de Danièle J. Suissa
1986 : Bullies de Paul Lynch
1985 : The Vindicator de Jean-Claude Lord
1983 : The Funny Farm de Ron Clark
1983 : Joy de Sergio Bergonzelli
1983 : Cross Country de Paul Lynch
1981 : Visiting Hours de Jean-Claude Lord
1981 : Gas de Les Rose
1981 : Covergirl de Jean-Claude Lord
1980 : Double Negative de George Bloomfield
1979 : Hog Wild de Les Rose
1979 : Fish Hawk de Donald Shebib
1979 : City on Fire / La ville en feu d'Alvin Rakoff
1978 : Two Solitudes / Deux solitudes de Lionel Chetwind
1978 : High-Ballin de Peter Carter
1976 : The Little Girl Who Lives Down the Lane de Nicolas Gessner
1976 : Rabid de David Cronenberg
1975 : Jacques Brel Is Alive and Well and Living in Paris de Denis Héroux
1974 : Les aventures d'une jeune veuve de Roger Fournier
1973 : Y'a toujours moyen de moyenner! de Denis Héroux
1973 : The Pyx (La lunule) de Harvey Hart
1973 : Mustang de Michel Lefebvre et Yves Gélinas
1973 : La mort d'un bûcheron de Gilles Carle
1973 : Je t'aime de Pierre Duceppe
1972 : Le diable est parmi nous de Jean Beaudin
1972 : La vraie nature de Bernadette de Gilles Carle
1971 : Tiens-toi bien après les oreilles à papa de Jean Bissonnette
1971 : Sept fois...par jour de Denis Héroux
1971 : L'apparition de Roger Cardinal
1970 : Les mâles de Gilles Carle
1970 : Love in a 4 Letter World de J. Stone
1970 : L'initiation de Denis Héroux
1970 : Pile ou face de Roger Fournier
1970 : L'amour humain de Denis Héroux
1969 : Valérie de Denis Héroux
1967 : Gros-Morne de Jacques Giraldeau

Prix et honneurs

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :