Cinéma Québécois

Quête

+

Clément Perron

Année de naissance
1929
Métier(s)
Scénariste, réalisateur, producteur

Un scénariste bien préparé

Beauceron, Clément Perron étudie d'abord à Québec, où il obtient une license en lettres et en philosophie de l'Université Laval. Il passe ensuite deux ans en France pour des études littéraires et cinématographiques. À son retour, en 1957, il est engagé à l'Onf comme scénariste. Comme la plupart de ses collègues, il passe à la réalisation de ses propres scénarios (documentaires, fiction), parfois écrits avec Georges Dufaux. Mais il continue à scénariser pour d'autres réalisateurs et c'est ainsi qu'il se retrouve au générique du très célèbre Mon oncle Antoine de Claude Jutra, ainsi que de Stop, le premier long métrage de fiction de Jean Beaudin. Il collabore à l'écriture de quelques autres scénarios, dont celui des Smattes de Jean-Claude Labrecque.

Un réalisateur inspiré

Si son premier film en tant que réalisateur, Georges-P. Vanier : soldat, diplomate, gouverneur général, tient du documentaire traditionnel, Perron manifeste une esthétique nouvelle et éclatée avec Jour après jour, film sur l'industrie du papier, qui tient plus de l'expérimental que du documentaire et qui séduit par ses références bibliques et littéraires. Il poursuit avec un portrait de jeunes chômeurs sans instruction qu'il intitule ironiquement Les bacheliers de la cinquième pour indiquer que les jeunes qu'il présente ne se sont pas rendus plus loin que la cinquième année du niveau élémentaire. Il participe à la série «La femme hors du foyer» avec son portrait de Caroline. Avec Georges Dufaux, il scénarise et réalise une comédie décapante, C'est pas la faute à Jacques Cartier. Dans les années 1970, en plus du scénario de Mon oncle Antoine, dont l'action se situe juste à côté de sa Beauce natale, il raconte son coin de pays avec Taureau et avec Partis pour la gloire.

Un producteur audacieux

Clément Perron n'occupe que quelques années le siège de producteur à l'Onf, mais c'est pour favoriser la création de films innovateurs par leur esthétique comme  Kid sentiment de Jacques Godbout, Jusqu'au cœur et Mon amie Pierrette de Jean Pierre Lefebvre, Vertige de Jean Beaudin.

Né en 1929, il est décédé en 1999.

Filmographie

Filmographie

Comme scénariste

1994 : Série René Lévesque  (tv) de Roger Cardinal
1988 : Le marchand de jouets de Paul Tana
1985 : Métallo Blues de Michel Macina
1985 : Le vieillard et l'enfant de Claude Grenier
1982 : Un fait d'hiver (TV)
1981 : La surditude d'Yves Dion
1973 : Taureau de Clément Perron
1972 : Les smattes (collaboration) de Jean-Claude Labrecque
1971 : Stop de Jean Beaudin
1971 : Mon oncle Antoine de Claude Jutra
1970 : Notes sur la contestation de Louis Portugais
1968 : C'est pas la faute à Jacques Cartier de Clément Perron et Georges Dufaux
1964 : Caroline de Clément Perron
1962 : Les bacheliers de la cinquième de Clément Perron
1962 : Jour après jour de Clément Perron
1960 : Georges-P. Vanier : soldat, diplomate, gouverneur général de Clément Perron
1960 : Collège contemporain (narration) de Pierre Patry
1959 : L'immigré de Bernard Devlin
1959 : Il faut qu'une bibliothèque soit ouverte ou fermée de Raymond Garceau
1959 : Correlieu de Jean Palardy
1958 : Crane Island de Raymond Garceau


Comme réalisateur

1981 : Fermont, P.Q.
1975 : Partis pour la gloire
1973 : Taureau
1968 : C'est pas la faute à Jacques Cartier
1967 : Cinéma et réalité
1965 : Bonjour Toronto!
1964 : Caroline
1963 : Marie-Victorin
1962 : Loisirs
1962 : Les bacheliers de la cinquième
1962 : Jour après jour
1961 : Crossbreeding for Profit
1960 : Georges-P. Vanier : soldat, diplomate, gouverneur général

Comme producteur

1969 : Vertige de Jean Beaudin
1969 : Mon amie Pierrette de Jean Pierre Lefebvre
1969 : Jusqu'au cœur de Jean Pierre Lefebvre
1968 : Les Acadiens de la dispersion de Léonard Forest
1968 : Kid Sentiment de Jacques Godbout
1968 : Étude en 21 points de Jacques Bobet
1967 : Le pavillon du Canada de Marc Beaudet
1967 : Afrique libre de Marc Beaudet et Louis Portugais

Prix et honneurs

Prix et honneurs

1963 : Canadian Film Awards : «Arts and Experimental» pour Jour après jour
1965 : Canadian Film Awards : «General Information»  pour Caroline   
1971 : Canadian Film Awards : prix du meilleur scénario pour Mon Oncle Antoine

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :