Cinéma Québécois

Quête

+

Denys Arcand

Année de naissance
1941
Métier(s)
Réalisateur , scénariste, acteur

Historien et cinéaste
Fils d'un pilote maritime sur le Saint-Laurent, Denys Arcand étudie l'histoire à l'Université de Montréal, où il coréalise son premier film avec Denis Héroux et Stéphane Venne : Seul ou avec d'autres. C'est le début d'une prolifique carrière à forte saveur politique, surtout marquée par la lutte des classes et les grands débats sur le devenir de la société québécoise. Il collabore d'ailleurs à ses débuts à Parti pris, revue marxiste, existentialiste et indépendantiste.

Documentariste de choc
Denys Arcand passe à l'Office national du film (ONF) en 1963, à la belle époque du cinéma direct. Il y réalise des documentaires provocants qui se verront parfois censurés : Champlain, les Montréalistes, On est au coton sur les conditions de travail dans l'industrie du textile, ou Québec : Duplessis et après, sur l'évolution de la culture politique québécoise. Il présente la préparation et il analyse, à chaud, les résultats du référendum de 1980 dans Le confort et l'indifférence, film qui déplaira autant aux souverainistes qu'aux fédéralistes.

Sombres fictions
Les premières fictions d'Arcand, produites dans le secteur privé, dépeignent une modernité brutale : La maudite galette, sombre histoire de vol et de meurtre; Réjeanne Padovani, sur la collusion entre la mafia et les politiciens; et Gina, qui a pour toile de fond les conditions de vie du monde ouvrier.

La grande télévision
L'accueil tiède fait à ses premières œuvres de fiction pousse Arcand vers la publicité et la télévision : il écrit la série Duplessis, qui connaîtra un grand succès ; il participe à la réalisation de la minisérie Empire, produite par CBC; il réalise enfin les deux derniers épisodes, dans la version pour les salles et pour la télé du Crime d'Ovide Plouffe, série de Gilles Carle d'après Roger Lemelin.

Les succès internationaux
En 1986, Arcand réalise le premier grand succès international du cinéma québécois : Le déclin de l'empire américain, retrouvailles d'amis intellectuels où les questions sexuelles figurent parmi les grandes préoccupations du temps. Les films suivants continuent d'attirer beaucoup d'attention des critiques, et connaissent des fortunes diverses. Jésus de Montréal est célébré par un prix du jury à Cannes. Le succès culminera avec Les invasions barbares , suite tardive au Déclin… et qui se méritera, entre autres, l'Oscar du meilleur film étranger, le premier décerné à un film québécois de long métrage de fiction.

Filmographie

2007 : L'Âge des ténèbres
2003 : Les invasions barbares
2000 : Stardom
1996 : Joyeux calvaire /Poverty and other delights
1995 : Love and human remains
1993 : Montréal vu par/Montreal sextet (Film à sketches), Titre du sketch : Vue d'ailleurs
1989 : Jésus de Montréal
1986 : Le déclin de l'empire américain
1984 : Le crime d'Ovide Plouffe (Les deux derniers épisodes d'une série pour la télévision, sortis en salles)
1982 : Empire inc. (Série pour la télévision)
198 : Le confort et l'indifférence (documentaire)       
1976 : Duplessis (Série pour la télévision)
1975 : La lutte des travailleurs d'hôpitaux (documentaire)   
1974 : Gina
1972 : Réjeanne Padovani
1971 : La maudite galette
1970 : Québec, Duplessis et après  (documentaire)
1969 : On est au coton (documentaire)
1968 : Entre la mer et l'eau douce (Collaboration au scénario)
1967 : Volleyball (documentaire) Réalisateur et monteur
1966  : Parcs atlantiques (documentaire) (Réalisateur et monteur)
1966 : Montréal, un jour d'été (documentaire) - Réalisateur et monteur
1965 : La route de l'Ouest (documentaire) - Scénariste et réalisateur
1964  : Les montréalistes (documentaire) - Scénariste et réalisateur
1963 : Champlain  (documentaire)- Scénariste et réalisateur
1962 : Seul ou avec d'autres (documentaire) - Coréalisateur

Prix et honneurs

1981 Le confort et l'indifférence (documentaire), Prix L.-E.-Ouimet-Molson décerné par l'Association québécoise des critiques de cinéma pour le meilleur film de l'année1967 Volleyball (documentaire), Réalisateur et monteur, Producteur : Office national du film
1968 Prix du court métrage au Festival de Moscou,
1968 Prix du court métrage au Festival de Karlovy Vary, Tchécoslovaquie,
1966 Parcs atlantiques (documentaire), Réalisateur et monteur

UNESCO, Bruxelles, 1967 * Prix du court métrage
1963 Champlain (documentaire)
Scénariste et réalisateur

Congrès du spectacle, Montréal, 1964 * Prix du court métrage
Canadian Film Awards, Toronto, 1964 * Prix du court métrage

À propos Contact Crédits
Site produit par : Site réalisé par : Turbulent Media
Avec la participation financière de :